Foot : Revivez le match nul entre Diables Noirs – Étoile du Congo à Kinkala

Foot : Revivez le match nul entre Diables Noirs – Étoile du Congo à Kinkala
le match nul entre Diables Noirs - Étoile du Congo à Kinkala

le match nul entre Diables Noirs – Étoile du Congo à Kinkala

Le derby ayant mis aux prises les deux formations rivales de Brazzaville n’a connu ni vainqueur ni vaincu. Zéro but partout, Diablotins et Stelliens se sont séparé dos à dos le 4 avril à Kinkala. Retour sur ce match remis de la 9ème journée.

Supporters, entraîneurs, joueurs et présidents des deux équipes, personne n’avait soupçonné le score nul et vierge sur lequel devrait se solder ce classico à la congolaise. « (…) Nous allons gagner », déclarait Mâ Gabi, président de Diables noirs, bien avant le coup d’envoi. La délocalisation du match à Kinkala était, pour lui, synonyme de victoire ou presque. D’autant plus que depuis qu’il est à la tête de ce club, il n’a jamais perdu face à Étoile. « Nous ne repartirons pas à Brazzaville sans victoire », rétorquaient les fans stelliens qui ont massivement effectué le déplacement du chef-lieu du département du Pool pour pousser les leurs à la victoire.

D’ailleurs, quelques supporters de l’Étoile du Congo ne voyaient pas comment les attaquants de Diables noirs pouvaient perforer leur défense en présence de l’ancien international congolais, Makita Papou, dans la charnière centrale stellienne. Encore que Landry Djimbi alias Makay, Guelord Diafouka, tous deux anciens cadres techniques de Diables noirs, étaient alignés comme titulaires sous les couleurs de l’Étoile du Congo. La réalité de la rencontre, sur le terrain, ne leur a pas permis de l’emporter pour autant.

D’entrée de jeu, Étoile du Congo a été la première à inquiéter les Diables noirs. Débordement de Moïse Kounkou sur le flanc droit, puis une transversale reprise par Rochel Kivouri. La frappe est passée juste à côté du cadre de Wilfried Mongondza, le portier  Diablotin. Une minute après, Kolo Lorry a répondu aux Stelliens sur une frappe que le gardien Pavelh Dzila a accompagnée du regard parce que scotché sur sa ligne de but. Les actions se sont multipliées de part en part sans succès. Les deux équipes ont regagné les vestiaires à égalité. Les forces des deux équipes étaient tellement égales si bien que le cours du match n’a pas changé dans la seconde partie. Même si Diables noirs a largement dominé la majeure partie de la deuxième mi-temps.

Le nom de Bakaki sur toutes les bouches

Après le coup de sifflet final, l’attaquant de Diables noirs, Christ Bakaki, entré en deuxième période, était le joueur le plus cité, pas en bien mais en mal. À la 89ème minute, en effet, il avait la balle de match entre. Seul devant le gardien de l’Étoile du Congo visiblement battu, Christ Bakaki a mis la balle à côté alors que sur les gradins les diablotins s’étaient déjà levés pour célébrer le but qui devrait sans nul doute scellé leur victoire. Mais hélas ! L’attaquant a manqué de précision. Pour certains supporters, la malédiction de Diables noirs est passée par lui, oubliant ce que le joueur a fait de bien pour l’équipe jusque-là.

Plus de peur que mal

À la fin de la rencontre les supporters de l’Étoile du Congo et de Diables noirs ne sont pas déchirés à belles dents, comme certains semblaient le prédirent. Pas d’échauffourées, pas de casse malgré la petite agitation des Stelliens sur les gradins pour rappeler l’arbitre à l’ordre après quelques actes manqués. Par ailleurs, il n’était pas rare de voir les fans de l’Étoile et de Diables noirs posément assis dans les buvettes en train de trinquer les verres de bière, de vins de palme aussi avant et après le match. Sur la route de Brazzaville, pour le retour, quelques-uns ont fait chemin. Le fair-play tant prôné était au rendez-vous. C’est le score de parité qui a détendu le climat. Encore que ce nul a permis à Étoile du Congo de conserver sa place à la tête du classement en attendant les autres matchs remis du championnat.

Un peu de patience pour Étoile

Ce match nul signifie que les Stelliens devraient encore patienter pour l’emporter sur Diables noirs. Leur dernière victoire sur les Jaune-et-noir date de 2009. Jusque-là, le meilleur résultat de l’Étoile du Congo devant Diables noirs était le match nul de 2013 en demi-finale retour de la Coupe du Congo. C’est peut-être lors du match retour que les Stelliens pourraient réaliser leur première victoire en six ans. Cette fois-là, c’est Étoile du Congo qui recevra Diables noirs probablement à Owando ou à Djambala.  Rien n’est encore confirmé.

© Adiac-Congo


Tags assigned to this article:
Foot

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils