Fille du défunt Président gabonais: entre 2008 et 2010, Pascaline Bongo a dépensé 80 millions d’euros de billets d’avion

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email
Pascaline Bongo
Pascaline Bongo

Pascaline Bongo, fille de l’ex-Président gabonais a dépensé 86 millions de dollars (80 millions d’euros) à titre de transport en avions d’affaires pour des périples. Adressée à la présidence du Gabon pour la période 2008-2010, la note salée, est facturée par une société suisse de transports en avions d’affaires pour des périples effectués par Pascaline Bongo et des proches.

Selon des documents consultés par Le Monde Afrique et repris par 20minutes.fr, les voyages de Pascaline Bongo, qui a été conseillère et directrice du cabinet de son père Président Omar Bongo décédé, sont divers et variés. Un long périple en 2008, passant par Los Angeles, Orlando, Nice, Libreville, Paris puis Los Angeles est notamment facturé 632.930 dollars (environ 584.300 euros), selon les documents.

«Parmi les invités de ce périple figure Jermaine Jackson, frère aîné du chanteur pop Michael Jackson. Une autre escapade, en décembre 2008, rejoint Libreville, Washington, Accomack (Virginie), Orlando, Miami, Francfort et Paris puis Libreville, pour un total de 518.750 dollars (478.900 euros) », indiquent les documents.

Mais la présidence gabonaise est mauvaise payeuse. Forte d’une reconnaissance de dette, Travcon AG a mandaté avocat et huissiers à Paris pour faire honorer sa créance auprès du Gabon. Et le 25 février 2015, la société suisse a obtenu de la justice française la saisie conservatoire d’un avion gabonais à l’aéroport d’Orly. Le Gabon a fait appel de l’ordonnance de saisie devant le tribunal d’instance d’Ivry (Val-de-Marne), qui rendra un délibéré début avril, selon 20minutes.fr.

Le même site d’indiquer que ces frais aériens s’ajoutent aux impayés de Pascaline Bongo, qui ont notamment mis sur la paille une PME de transport française. Celle-ci avait convoyé, de Paris à Libreville, pour 453.300 euros de produits en tous genres, dont un sapin pour 360 euros, ou une machine à glaçons pour 2.500 euros.

© OEIL D’AFRIQUE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts

LES PLUS RECENTS

SUIVEZ NOUS

NEWSLETTER

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater