FIFA – Congo : le premier vice-président et le secrétaire général suspendus

FIFA – Congo : le premier vice-président et le secrétaire général suspendus

Le premier vice-président de la Fecofoot, Jean Guy Blaise Mayolas et le secrétaire général de la structure, Badji Mombo Wantété

Le premier vice-président de la Fecofoot, Jean Guy Blaise Mayolas et le secrétaire général de la structure, Badji Mombo Wantété

Les deux personnalités de Fédération congolaise de football (Fécofoot) ne devraient pas prendre part à toute activité footballistique nationale et internationale, trois mois durant.

Le premier vice-président de la Fecofoot, Jean Guy Blaise Mayolas et le secrétaire général de la structure, Badji Mombo Wantété, ont écopé d’une sanction provisoire. C’est sur la base de diverses infractions du code d’éthique de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) que la suspension a été prononcée par Hans-Joachim Eckert, président de la chambre de jugement de la Commission d’éthique. La décision a été prise sur demande du président de la Chambre d’instruction, Cornel Borbely, en vertu de l’article 83 al.1 dudit code de la FIFA.

« (…) Ce n’est pour affaire de corruption présumée qui éclabousse la FIFA que les deux personnalités de la Fécofoot ont été provisoirement suspendues encore moins pour l’affaire opposant la fédération à Etoile du Congo. Cette dernière affaire est sur la table du Tribunal arbitral de Sports de Lausanne or la sanction a été prononcée par la commission éthique de la FIFA…  », a déclaré le chargé des médias de la Fécofoot, Emmanuel Kaba, sur les ondes de Radio-Congo dans la matinée du 3 juin.

Dans son argumentaire, ce dernier a expliqué que c’est au moment où les deux sanctionnés demanderont un recours que la commission éthique de la FIFA pourrait davantage motiver sa sanction puisque les infractions évoquées ne sont pas élucidées. Le public sportif congolais qui croyait que la sanction était liée à l’affaire Etoile du Congo sait désormais qu’il s’agirait plutôt d’une attitude morale de Jean Guy Blaise Mayolas et de Badji Mombo Wantété qui serait contraire à l’éthique de la FIFA. On attend donc de voir jusqu’où ira la commission d’éthique de la structure mondiale en charge du football dont le fonctionnement actuel est jonché de rebondissement avec notamment la démission de Sepp Blatter quelques jours après son élection.

© Adiac-Congo


Tags assigned to this article:
CongoFécofoot

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils