Fête nationale au Congo : le ministre Ibombo appelle les opérateurs de téléphonie au respect du client

Fête nationale au Congo : le ministre Ibombo appelle les opérateurs de téléphonie au respect du client

Les administrateurs des téléphonies mobiles, publics et privées ont reçu, ce mardi 2 août 2016, l’injonction de leur ministre de tutelle, Léon Juste Ibombo, d’assurer à leurs abonnés un accès de qualité au réseau en matière de communication, pendant les festivités marquant la fête de l’indépendance nationale du Congo.

Le clou de ses festivités, c’est le 15 août prochain, à Madingou, capitale de la Bouenza. Les Congolais doivent être bien en fête. Et le secteur des télécommunications doit prendre une part active à cette fête nationale. Aussi Léon Juste Ibombo fait-il obligation aux sociétés de téléphonies mobiles d’améliorer la qualité de leur service. « Etant donné que cette fête constituera un grand moment de haute communication et d’échanges d’informations entre les Congolais et l’ensemble de nos invités, de Madingou au reste de la République et du monde, la participation remarquable et sans faille de notre secteur des postes et télécommunications est largement attendue », a dit le Ministre Léon Juste Ibombo aux administrateurs de ces  sociétés de téléphonies mobiles avant de leur prescrire  mission qui en fait n’est autre que le rappel au respect de leur cahier de charge. Dans cette perspective, la directive de la tutelle est claire : « je vous enjoins à compter de ce jour, à faire en sorte que la couverture en télécommunication soit la meilleure possible dans le département de la Bouenza, en particulier, et sur l’ensemble du territoire, en général ».

Autant dire que les opérateurs de téléphonies mobiles sont tenus par l’obligation des résultats. Le devoir qui leur incombe est de ne subir aucun désagrément à la population. Des efforts doivent être consentis, à compter de ce jour, afin d’offrir à tous les usagers de la téléphonie mobile, un service excellent en terme de voix et de data.

Le ministre des Postes et Télécommunications tient à ce que son secteur assure un rayonnement des festivités marquant les 56 ans de l’accession du Congo à la souveraineté internationale. De ce fait l’invite du ministre en direction de ces sociétés épouse l’idée du modernisme et de la viabilité des réseaux: « J’exhorte tous les opérateurs du secteur des postes et télécommunications, à mobiliser leurs ressources afin de contribuer par leurs actions sociales, citoyennes et commerciales en faveur de la population, à la réussite de notre fête nationale ».   Une directive bien perçue par ceux qui sont interpellés. Le directeur général de Airtel Congo, Gérard Lokossou, pense que sa société et toutes les autres évoluant dans ce secteur sont déjà à l’ouvrage pour la réussite de la fête : « Nous sommes totalement dans l’exécution. Nous sommes en phase avec la volonté de notre ministère de montrer le rayonnement  de notre secteur durant les festivités du 15 août. Les dispositions sont prises à ce niveau. Nous allons continuer à faire avec plus d’exactitude que nous avions fait jusqu’à présent ».  Tout sera mis en œuvre dans l’optique de conformer à la volonté du gouvernement : « je pense que nous avons un cahier de charge. Nous travaillons en bonne entente avec toutes autorités. Les dispositions sont prises pour assurer une qualité de service à la mesure de l’opérateur que nous sommes », a-t-il indiqué.

Ce qui est attendu des opérateurs de téléphonies mobiles, une fois traduit en acte, est la matérialisation de la politique du gouvernement en rapport avec secteur. Puisque la volonté de l’exécutif congolais, exposé dans le programme de gouvernement du président de la République, « La Marche vers le développement, Allons plus loin ensemble » est d’«arrimer le Congo au développement de l’économie numérique ». Et la qualité de services des communications électroniques constitue un facteur essentiel dans cette marche.

Léon Juste Ibombo a réitéré, de nouveau, l’instruction donnée à l’Agence de Régulation des Postes et des Communications Électroniques, en date du 12 juillet 2016, d’appeler l’ensemble des opérateurs de téléphonie mobile au respect des dispositions de la loi n°9-2009 du 25 novembre 2009, portant réglementation des communications électroniques et de leurs cahiers de charges, ainsi qu’à l’amélioration sans condition, de leur qualité de service. En somme ce rappel à l’ordre serait d’exécution immédiate. Puisque la tutelle persiste et signe que l’amélioration de la qualité des services offerts aux clients n’est point négociable.


Tags assigned to this article:
Congofête nationaleIbombo

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils