Fête de fin d’année : des femmes achètent des grigris «pour avoir garçon»

Fête de fin d’année : des femmes achètent des grigris «pour avoir garçon»

Ça y est on est reparti pour le marathon des fêtes. Au mois de décembre, tout entre en compte chez les femmes pour s’attirer toutes les convoitises, notamment ces recettes traditionnelles en vente pour féticher un homme.

Présenté comme une recette traditionnelle, l’idée du gri-gri est comme on aimerait faire croire censée débarrasser la femme de tout esprit de ” solitude et de poisse vis à vis des hommes “. Pour cela, nombreuses sont les femmes qui se bousculaient autour d’une vieille dame le mercredi , “elle même visiblement desséchée par plus d’une vingtaine d’années de célibat concentré” selon les plus sceptiques.

” Tu prends cette poudre qu’à ton réveil très tôt le matin, tu mets dans de l’eau froide pour boire. Et le soir son huile tu utilises sur tout le corps avant de te coucher. Ma sœur avant la fin de l’année tu auras ton homme. Tous les esprits qui te cachent des hommes disparaîtront ” pouvait brandir dans une main avec ostentation la vielle dame, une poudre enveloppée dans plusieurs sachets, au milieu d’une foule de femmes émerveillée.

” Avec les fêtes de fin d’année , c’est l’occasion de tomber sur un homme. Au moins on pourra se séparer après les fêtes, si l’effet du médicament expire ” justifie une jeune fille en se pressant d’en prendre à l’image de ses camarades.

En l’espace de 30 minutes, ce sera plus d’une cinquantaine de petits sachets contenant une poudre “magique” et une huile de 5ml, qui s’arracheront comme des petits pains moyennant la somme de 500frs cfa.

Un tel succès repose essentiellement sur la tendance des fêtes à Abidjan. Comme observé tous les ans, il y va de s’acheter des fringues et avoir de l’argent pour passer les fêtes. Pour cela à cette période les “gos” de la capitale économique déploient tout leur arsenal de séduction, au point d’en rajouter avec les grigris.

© Koaci


Tags assigned to this article:
Fête de fin d'année

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils