Fédération congolaise de basketball : Le ministre Bruno Jean Richard Itoua prend les commandes

Fédération congolaise de basketball : Le ministre Bruno Jean Richard Itoua prend les commandes

Bruno Jean Richard Itoua succède à Firmin Dinga à la tête de la Fédération congolaise de basketball. Le nouveau président a été élu le 1er novembre pour un mandat de quatre ans au terme d’une élection à laquelle, il était le seul candidat en lice après le retrait de Firmin Dinga et Albert Mboussa, ses deux challengers

Bruno Jean Richard Itoua place son premier mandat, à la tête de la Fécoket, sous le signe de l’apaisement et la réconciliation du basketball avec lui-même. « J’ai la mission d’abord de réconciliation du basket avec lui-même, d’apaisement, de la reconstitution de ses valeurs qui font le basket. Et puis aussi au retour de ce qui nous unit: c’est la performance; les athlètes de haut niveau; les équipes de haut niveau; les résultats et les trophées », a-t-il affirmé.  Des propos qui témoignent aussi bien l’ambition du nouveau président à redorer le blason du basketball congolais.

L’organisation en août prochain par le Congo de l’Afro-basket 2017 sera le premier grand test pour la nouvelle équipe dirigeante. Le nouvel élu entend créer les conditions pour que le basketball congolais soit plus compétitif.  

« Le basketball congolais doit retrouver sa place en Afrique centrale et ensuite aller reconquérir cette place au niveau africain pourquoi pas au niveau international », a souhaité Bruno Jean Richard Itoua. Il s’appuiera sur sa politique qui consiste à convaincre les jeunes congolais de France à soutenir le développement du basketball au  Congo pour atteindre cet objectif. « Nous avons en France des jeunes, prêts à venir participer au basketball au pays. En ayant renoncé à le faire au nom de la France, qui était prête à leur donner la nationalité,  ils n’attendent que le basket retrouve ses lettres de noblesse pour y venir  contribuer. Avec ceux-là, nous pouvons avoir des ambitions tout à fait internationales », a-t-il affirmé sans oublier le volet de la vulgarisation de la discipline dans les quartiers et aussi dans les écoles en vue de préparer la nouvelle génération des basketteurs par des jeunes qui vont progressivement prendre place. 

Doter la Fécoket d’un siège, renouveler le protocole d’accord entre la Fédération congolaise et la Fédération espagnole de Basketball, former les cadres techniques (arbitres, officiels de table et dirigeants de clubs) sont aussi à inscrire parmi ses priorités.

James Golden Eloué


Tags assigned to this article:
Bruno Jean Richard Itoua

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils