Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Brazzaville

Fatigué de l’Afrique :Visa en poche,un congolais se rend à l’aéroport à 10h pour un vol prévu à 22h

l’aéroport international Maya -Maya de Brazzaville

L’aéroport international Maya -Maya de Brazzaville|©DR

Il faut vraiment être fatigué de son pays pour afficher un tel comportement. Un jeune Congolais qui a pu obtenir un visa d’Italie s’est présenté à l’aéroport de Maya Maya à 10 heures du matin alors que son vol décollait à 22 heures. Il a justifié ce comportement par peur de rater son vol et de continuer à vivre dans un pays sans avenir qu’est le Congo.

Comment peut-on arriver à détester son propre pays à ce point ? Chancel O, un jeune Congolais ayant obtenu au consulat d’Italie à Brazzaville un visa pour se rendre dans ce pays, a étonné plus d’un membre de sa famille et ses proches en se rendant à Maya Maya tôt le matin pour un vol prévu le soir.

« Je ne veux pas de surprise et rater mon vol… Au Congo de Sassou actuellement, tout est possible, donc je préfère être sur place et attendre mon vol, et peu importe la durée de l’attente.Car si j’ai attendu des années, ce ne sont pas des heures qui vont m’empêcher de le faire » confiait-il à sa petite amie à ses côtés.

Pour Chancel O quitter le Congo était une sorte de délivrance que le visa Italien lui a donnée. Il se vantait déjà de vivre dans un pays où il n’aurait plus jamais des problèmes d’eau, d’électricité, d’internet, de nutrition, bref d’épanouissement dans un meilleur cadre de vie.

Dans son quartier à Ouenzé sur la rue Itoumbi, la majorité des jeunes rêveraient être à la place de Chancel O, quand ils imaginent leur avenir totalement hypothéqué et surtout leurs conditions d’épanouissement inhumaines.

Ses parents vivant en Italie ont pesé de tout leur poids pour leur fils les rejoigne après que celui-ci chaque fois s’est plaint de la vie au Congo.

Même les policiers en poste à Maya Maya ont rigolé en apprenant l’histoire de Chancel O. « Petit, oza na raison na yo, Congo oyo eza lisusu mboka té, gazé na yo chez mindelé » lui a lancé un sergent-chef, alors qu’un sous lieutenant ajoutait « Pétit, ata ba yinaka mboka, pressé ya ko tika yango boyé »

C’est un peu vers 22 heures que l’Airbus A 340 de la compagnie Air France a décollé de Maya Maya en direction de Mfilou avec à son bord Chancel O qui se réjouissait enfin d’avoir dit au revoir au Congo. Petite bible du nouveau testament à la main, Chancel O n’a même pas perdu son temps à contempler à travers le hublot pour la dernière fois la beauté des délestages de Brazzaville.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils