Etats-Unis: Antoinette Sassou Nguesso n’a pas répondu à la justice américaine

Etats-Unis: Antoinette Sassou Nguesso n’a pas répondu à la justice américaine

Le président Denis Sassou-Nguesso et son épouse Antoinette Sassou Nguesso

Le président Denis Sassou-Nguesso et son épouse Antoinette Sassou Nguesso

Aux Etats-Unis, la Première dame congolaise était appelée à donner toute une série d’informations sur les avoirs de sa famille et du Congo. Mais, elle n’a pas répondu à la convocation de la justice américaine.

La Première dame congolaise n’a pas répondu lundi à la convocation des avocats américains dans l’affaire des biens mal acquis de sa famille et du Congo Brazzaville. Cette nouvelle rencontre dans ce feuilleton judiciaire opposant les autorités de Brazzaville à l’entreprise Commisimpex n’a pas pu se tenir. La faute à Antoinette Sassou-Nguesso qui a brillé par son absence.

L’épouse du président congolais a finalement préféré ignorer la convocation des avocats américains, dans cette affaire qui dure depuis près de 30 ans.

C’est la première fois qu’Antoinette Sassou-Nguesso est citée directement dans ce dossier. La convocation de lundi a été une initiative des avocats de l’entreprise Commisimpex.

Commisimpex est une société, appartenant à un homme d’affaires anglo-libanais qui s’est installée au Congo en 1980. Elle a rapidement obtenu plusieurs chantiers publics, mais assure que l’Etat congolais n’a réglé quasiment aucune facture. A la suite de la saisine de plusieurs tribunaux en France et aux Etats-Unis par les responsables de cette société, le remboursement des dettes a été exigé. Mais le pouvoir n’a jamais donné une suite favorable. La démarche des avocats américains de l’entreprise Commisimpex vise à retrouver des avoirs ou des biens appartenant au Congo pour les faire saisir par la justice.

C’est ainsi qu’ils ont saisi l’opportunité d’un déplacement d’Antoinette Sassou-Nguesso aux Etats-Unis pour la convoquer afin de recevoir les informations sur les comptes bancaires et le patrimoine de l’Etat congolais ainsi que sur ceux de la famille Sassou-Nguesso.

Me Francis Vasquez, l’un des avocats de Commisimpex aux Etats-Unis explique : «Elle se trouvait physiquement dans notre juridiction. Et nous sommes autorisés à adresser ce genre de convocation à n’importe quelle personne se trouvant sur le sol américain et dont nous pensons qu’elle peut avoir des informations, nous dire où se trouvent les avoirs ».

Les responsables de Commisimpex soutiennent que des biens appartenant à  

De leur côté, les avocats d’Antoinette Sassou-Nguesso avancent son immunité diplomatique.


Tags assigned to this article:
Antoinette Sassou Nguessojustice américaine

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils