home Brazzaville En images : Les peines des habitants de Ngamakosso-Montagne Wala-wala soulagées par Claudia Sassou

En images : Les peines des habitants de Ngamakosso-Montagne Wala-wala soulagées par Claudia Sassou

L’eau n’a jamais coulée dans ce quartier périphérique de Talangai, 6ème arrondissement de Brazzaville, en République du Congo. Promesse de campagne électorale, comptant pour les élections locales de 2014, Claudia Lemboumba Ikia Sassou NGuesso, conseiller local et député de la 5ème circonscription de Talangai, a apporté de l’eau potable aux populations de ce quartier, Ngamakosso Montagne Wala-wala. C’est un forage d’eau potable qu’elle a mis en service ce lundi 27 avril 2015.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La parole a été liée à l’acte. Ce quartier de la périphérie Nord de Brazzaville ne disposait aucun robinet, ni point d’eau de la Société Nationale de Distribution d’Eau (SNDE). A la vérité, c’est que ces populations ne vont plus parcourir des kilomètres à la recherche d’eau potable. Un forage d’eau potable, pouvant ravitailler ces congolais est, désormais fonctionnel dans la localité. Il ya huit mois, alors que la campagne électorale battait son plein dans Talangai, Claudia Lemboumba Sassou NGuesso, alors tête de liste du Parti Congolais du Travail (PCT), et sa suite, avaient escaladé la montagne de Ngamakosso, solliciter les suffrages des habitants de ce quartier aux élections locales et municipales. C’est à cette occasion que la promesse fut faite.

C’est chose faite aujourd’hui, d’un geste de la main, ce lundi, Claudia Ikia Sassou NGuesso a actionné un des robinets, faisant sortir pour la toute première l’eau d’une fontaine dans ce quartier. La liesse populaire des bénéficiaires qui n’ont pas pu contenir leur émotion de voir l’eau sortir d’un robinet dans leur quartier. « Nous souffrons beaucoup dans ce quartier. Il fallait se réveiller tôt pour aller à la recherche de l’eau. Soit cela nous prenait tout une journée pour avoir de l’eau, soit il fallait retrousser sa poche pour payer un véhicule, qui prenait nos bidons jaunes, allait puiser de l’eau hors du quartier et nous les ramener avec de l’eau. C’était un calvaire. Et pour ce forage d’eau, nous disons merci à Maman Claudia Ikia Sassou Nguesso. Merci pour ce geste d’amour. Certainement avec le temps disparaitra le phénomène « bidon au dos», pouvait s’exclamer une ménagère.

(Photo © Jeunes Congolais)

 

TAGS:
Photo du profil de Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils