home International Egypte: le chef des Frères musulmans Mohamed Badie condamné à mort pour violence

Egypte: le chef des Frères musulmans Mohamed Badie condamné à mort pour violence

© Ahmed Gamel, AFP (archives) | Le guide suprême des Frères musulmans, Mohamed Badie, comparaît au tribunal du Caire, le 18 mai 2014
© Ahmed Gamel, AFP (archives) | Le guide suprême des Frères musulmans, Mohamed Badie, comparaît au tribunal du Caire, le 18 mai 2014

(Xinhua) — Le chef des Frères musulmans, Mohamed Badie, ainsi que 13 autres membres du mouvement interdit en Égypte, ont été condamnés samedi à la peine de mort par un tribunal égyptien pour accusations de violence, a rapporté la télévision d’Etat.

Le chef spirituel des Frères musulmans et les 13 autres prévenus sont accusés d’avoir mené un groupe d’opération afin de mobiliser des membres du mouvement dans le but de cibler les forces de sécurité et d’avoir répandu le désordre après la dispersion de deux principaux sit-in au Caire en août 2013.

Dans le même temps, 37 autres membres des Frères musulmans ont reçu une peine d’emprisonnement à vie lors de ce même procès, indiquait le rapport, ajoutant que le verdict prononcé samedi pourrait encore être porté en appel.

Le 16 mars, la cour pénale du Caire a demandé la peine de mort pour M. Badie et les 13 autres prévenus au Grand Mufti, le plus haute officiel islamique du pays, dont l’opinion est généralement considérée comme une formalité.

Depuis la destitution de l’ancien président islamiste Mohamed Morsi par les militaires en juillet 2013, le gouvernement soutenu par l’armée a lancé une répression massive contre ses partisans.

Le gouvernement a fait savoir que ces manifestations de 2013 étaient violentes, des dizaines de policiers ayant été abattus par balles durant le processus de dispersion.

M. Morsi est maintenant poursuivi pour plusieurs charges, dont une évasion de prison, espionnage, insulte à la magistrature, et pour avoir donné l’ordre de tuer des manifestants.

De nombreuses personnalités des Frères musulmans, dont M. Badie, ont été condamnées à la peine de mort dans des procès pour violence. Cependant, ces sentences n’ont pas encore été mises à exécution, et pourraient encore être portées en appel.

TAGS:
Photo du profil de Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils