Economie, politique et réforme de la fonction publique à la Une à Brazzaville

Economie, politique et réforme de la fonction publique à la Une à Brazzaville

Les interrogations sur l’avenir du Franc CFA, l’éviction de Pascal Tsaty Mabiala de la présidence de la plateforme de l’opposition (Frocad) et la volonté exprimée par la Banque Mondiale d’accompagner le Congo dans sa réforme de la fonction publique, sont au menu de la presse congolaise de ce vendredi.

« La Cémac (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale) s’affranchira-t-elle de la tutelle du Trésor français ? », s’interroge l’hebdomadaire « La Tribune d’Afrique » qui appuie son interrogation sur l’accord « signé récemment à Beijing en Chine, à la faveur de la visite du Président Denis Sassou N’Guesso du 4 au 8 juillet 2016. »

Ce journal « mise sur la convertibilité du Yuan dans la zone Cémac » estimant que cela « constitue un acte important dans le développement des échanges commerciaux entre cette sous-région africaine composée de six Etats et la Chine.»

Tandis que son confrère l’hebdomadaire ’’Emmanuel’’, plonge dans la politique en mettant en exergue les bouleversements intervenus à la tête de la plateforme de l’opposition Frocad (Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique) et
titre : « Eviction de Pascal Tsaty Mabiala de la présidence du Frocad ».

« La présidente du M.U.S.T (Mouvement pour l’unité, la solidarité et le travail), Mme Claudine Munari, a été désignée à la tête du Frocad le 5 juillet dernier(…) en remplacement de M. Pascal Tsaty Mabiala, premier Secrétaire de l’Upads (Union panafricaine pour la démocratie sociale), à qui l’on reprocherait d’avoir pris acte des résultats de la présidentielle du 20 mars 2016 dont la victoire a été attribuée à Denis Sassou N’Guesso », rapporte ‘’Emmanuel’’ .

Par contre le quotidien ‘’Les dépêches de Brazzaville’’, dans sa parution de ce vendredi, met l’accent sur la coopération entre le Congo et la Banque mondiale.

« La Banque Mondiale disposée à accompagner le Congo dans sa réforme de l’Etat et la fonction publique. » écrit ce journal.

La même publication rapporte qu’« Une délégation de la Banque Mondiale, conduite par le chef de service gouvernance, région Afrique, Renaud Seligmann, a échangé le 14 juillet avec le ministre congolais de la fonction publique et la réforme de l’Etat, Ange Aimé Wilfrid Bininga. » à ce sujet.

‘’Les dépêches de Brazzaville’’ explique qu’a l’issue des échanges, « Renaud Seligmann a évoqué la possibilité d’aider le Congo dans la réforme de l’Etat et la fonction publique et peut être aussi dans la gestion des finances publiques….. »



No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils