home Congo, Économie Économie : le Kenya veut se lancer à la conquête du marché congolais

Économie : le Kenya veut se lancer à la conquête du marché congolais

La rencontre, jeudi, à Brazzaville entre une délégation kényane et le ministre congolais des Affaires foncières et du domaine public a permis aux autorités de Nairobi d’annoncer des investissements dans plusieurs domaines au Congo.

Ce sont des ambitions à l’état d’annonce pour le vice-président du Kenya. Et c’est une délégation de son cabinet conduite par l’ambassadeur du Congo au Kenya, qui s’est confiée au ministre congolais des Affaires foncières et du domaine public, Martin Parfait Aimé Coussoud Mavoungou. Selon l’ambassadeur de la République du Congo au Kenya, Jean Pierre Ossey qui conduisait la délégation kényane, le vice-président du Kenya William Ruto voudrait investir au Congo dans le domaine de l’agriculture et de l’élevage.

D’ailleurs, le vice-président Kenya  effectuera dans un bref délai un voyage au Congo pour la signature d’un accord de coopération avec le ministère des Affaires étrangères et certainement procéder à l’ouverture de l’ambassade du Kenya au Congo.  

En attendant, le Kenya voudrait se lancer à la construction de logements à bas prix pour les Congolais, à l’érection d’habitats pour la police et les forces armées en partenariat avec le gouvernement congolais. Mais, il faudra d’abord trouver des terres pour  la réalisation de ces projets. Par ailleurs, les autorités du Kenya ont annoncé la construction d’un  grand centre commercial à Brazzaville et à Pointe Noire.    

TAGS:

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

2 thoughts on “Économie : le Kenya veut se lancer à la conquête du marché congolais

  1. Que tous ces merdiers,voleurs et incompetents qui sont le sommet quittent la chose et rendent leurs tabliers
    Ou sont passes le 40000 milliards qui auront pu être investis dans plusieurs domaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils