Diamond Cement Congo : la première production annoncée pour janvier 2016

Diamond Cement Congo : la première production annoncée pour janvier 2016

La Cimenterie de Mindouli, dénommée Diamond Cement Congo, sortira de ses machines le 1er sac de ciment d’ici janvier de l’année prochaine|Ph Agapyth Bède / © ICIBrazza

La Cimenterie de Mindouli, dénommée Diamond Cement Congo, sortira de ses machines le 1er sac de ciment d’ici janvier de l’année prochaine|Ph Agapyth Bède / © ICIBrazza

La Cimenterie de Mindouli, dénommée Diamond Cement Congo, sortira de ses machines le 1er sac de ciment d’ici janvier de l’année prochaine. Cette annonce a été faite au Chef de l’Etat Congolais, Denis Sassou N’Guesso par les investisseurs, au moment de la visite des installations en construction, à Mindouli, département du Pool, le vendredi 26 juin 2015.

Le président de la République du Congo a visité cette cimenterie qui se construit sur une superficie de 35 hectares. Les travaux qui pourraient s’achever à la fin de cette année et qui porteront sur les fonds baptismaux coutent à l’investisseur la bagatelle de 50 milliards FCFA. Cette cimenterie en construction, aura à terme, une capacité de production annuelle de 600.000 tonnes de ciment, extensible jusqu’à 1 million de tonnes.

En somme sur le site visité par Denis Sassou N’Guesso, dans le cadre de sa visite de travail dans le Pool, se construisent simultanément deux principales usines avec d’autres structures connexes parmi lesquelles un grand dépôt. Une phase qui pourrait conduire vers la production du premier sac de ciment. La première unité consiste à exploiter le calcaire et la deuxième usine elle, recevra ce calcaire pour le transformer en produit fini. Toutes ces informations ont été mises à la disposition du Chef de l’Etat Congolais par le directeur général de la société Diamond Cement Congo, Clément Mawouli Ayaley.

L’administration de la société a profité de cette circonstance pour présenter au président Denis Sassou N’Guesso les difficultés d’acheminement du matériel rencontrées et d’autres contraintes naturelles qui ralentissent la bonne exécution des travaux. Puisqu’il pleut 8 mois sur 12 dans la zone. D’où la nécessité d’accélérer les travaux pendant la saison sèche.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les installations en construction sont posées sur des fondations de 10 mètres de profondeur, en vue de garantir la solidité et la pérennité des bâtiments. Le projet de la Société Diamond Cement Congo est celui d’une cimenterie intégrée avec clinkérisation et broyage de ciment. Diamond cement Congo est, donc, une très grande usine qui va créer de la valeur ajoutée dans le pays. Sa mise en service, à coté d’autres cimenteries existant dans le pays, pourrait permettre à la République du Congo de satisfaire sa demande intérieure et exporter au niveau sous-régional. Un pas de plus vers l’industrialisation du secteur dans la ville de Mindouli.

L’électricité, un autre pari gagné dans la localité

Après la visite de la cimenterie Diamond Cement, le Chef de l’Etat Congolais a visité le centre dispatching de Mindouli. Un centre qui reçoit l’électricité provenant Moukoukoulou, via Loudima et de la centrale à gaz de Pointe Noire.

Selon les explications des techniciens de la Société Nationale d’électricité (SNE), ce centre alimente le poste de transformateur de Tchelampo, en au PK13, 220kw à Brazzaville et un poste de transformateur qui alimente les quatre départs sont prévus pour le poste de Mindouli : le 1er qui alimente la ville de Mindouli, celui qui alimente Kinkala 24h/24, mis en service il ya une semaine, le départ de la cimenterie Diamond cement en construction, le départ de réserve qui est prévu pour le chantier Mindouli-Kindamba, les câbles existent, il reste leur connexion au district de Kindamba sur 98km environ.

Un souci exprimé par ce technicien de la SNE, c’est la difficulté d’exploiter à fonds les 80 mégawatts de Moukoukoulou, en passant par Loudima. Puisque les lignes attenantes du district de Mindouli à ce barrage ont été endommagées par les derniers troubles sociaux que le pays avait connu. Les études réalisées en 2013 font état de l’interruption de cette ligne sur 60km sur 94km de ligne Mindouli-Moukoukoulou.

Agapyth Bède
© ICIBRAZZA


Tags assigned to this article:
CongoDiamond CementMindouliPool

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils