Des occupants d’un taxi sèment la peur, en tirant en l’air à Makélékélé et Bacongo

Des occupants d’un taxi sèment la peur, en tirant en l’air à Makélékélé et Bacongo

Image d’archive|Le Centre sportif et universitaire de Makélékélé

Image d’archive|Le Centre sportif et universitaire de Makélékélé

Samedi 23 janvier 2016, vers 17h, les habitants du périmètre du Centre sportif et universitaire de Makélékélé ont été surpris par des rafales d’armes automatiques tirées à partir d’un taxi. Il s’agissait du chauffeur et d’un autre homme qui se trouvaient à bord. Leur véhicule a failli renverser un jeune homme, avant de déboucher sur l’avenue Matsoua, à hauteur de l’immeuble Pilo. Le jeune homme les a poursuivis et a porté main sur le chauffeur, provoquant une vive altercation et un attroupement. L’autre occupant du taxi a alors sorti son arme et tiré sur l’agresseur, qu’il a atteint par une balle au dos, au grand étonnement des gens présents. Blessé, l’infortuné a été conduit à l’hôpital de Makélékélé. Les deux lascars ont, ensuite, démarré en trombe et pris la fuite, en faisant des zigzag entre plusieurs véhicules sur l’avenue de l’O.u.a. Arrivés au niveau du commissariat de police du marché Total, des policiers ont tenté de les interpeller, mais les deux fuyards ont tiré, une fois de plus, plusieurs coups de feu en l’air, après s’être arrêtés momentanément. Finalement, ils ont disparu dans la nature. Décidément, avec ces loubards, il y a fort à faire pour le maintien de l’ordre public.



1 comment

Write a comment
  1. plateau des 15 ans
    plateau des 15 ans 27 janvier, 2016, 23:15

    nous payons le prix des guerres civiles et des armes distribuees par pascal lissouba bernard kolelas denis sassou ng et yombhy opango.

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils