home Brazzaville, Congo Des gendarmes accusés de se transformer en magistrats à Brazzaville

Des gendarmes accusés de se transformer en magistrats à Brazzaville

 

la gendarmerie nationale au Congo
Image d’archive|La gendarmerie nationale

Des citoyens se plaignent, de plus en plus, de ce que les camps de gendarmerie sont transformés, selon eux, en «tribunaux». Plusieurs litiges seraient réglés par des gendarmes, lesquels infligent, souvent, des amendes aux personnes convoquées, sans leur délivrer le reçu de paiement.

Au camp de la gendarmerie, à Bacongo, par exemple, il y a toujours une foule de citoyens, soit pour répondre à une convocation, soit pour déposer une plainte.

Certains pensent que la gendarmerie n’est qu’un auxiliaire de la justice, elle ne devrait pas se permettre de trancher les litiges, dans le fond, mais plutôt, les transmettre au procureur de la République, quelle que soit leur nature.

D’autres pensent que les gendarmes permettent de régler, rapidement, des situations qui opposent les citoyens entre eux, alors qu’au tribunal, ça traîne et, parfois, les jugements sont rendus en faveur des plus offrants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils