home Brazzaville, Congo Des familles gagnées par la peur quittent la ville de Brazzaville

Des familles gagnées par la peur quittent la ville de Brazzaville

Vue du centre-ville de Brazzaville. Wikimedi
Vue du centre-ville de Brazzaville. Wikimedi

A Brazzaville, on constate un mouvement des familles gagnées par la psychose et qui se bousculent, ces derniers jours, dans des camions, en direction du Sud du pays. Elles redoutent, expliquent certains, des lendemains incertains et préfèrent se mettre à l’abri dans leurs villages. Face à ce mouvement, Henri Bouka, le président de la C.n.e.i (Commission électorale nationale indépendante), a lancé un appel à ne pas céder à la psychose, et a invité les populations à demeurer dans leurs lieux d’habitation. «Le reste, c’est de l’intoxication, de la désinformation. Ceux qui en sont les auteurs, devraient en avoir honte», a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils