Des étudiants rwandais réfugiés au Congo revendiquent un dialogue dans leur pays

Des étudiants rwandais réfugiés au Congo revendiquent un dialogue dans leur pays

Des étudiants rwandais réfugiés au Congo ont invité, le 21 novembre à Brazzaville, les autorités de leur pays à organiser un dialogue inclusif, afin de permettre le retour de tous les réfugiés dans leur pays d’origine.

Deux jour après une conférence de presse qu’ils ont animé sur le thème « la population Rwandaise exilée : quel avenir ? », les responsables de l’Association des étudiants rwandais au Congo ont expliqué à Xinhua que la clause de cessation du statut de réfugié rwandais au Congo décidée par le Haut-commissariat des Nations-Unies aux réfugiés (HCR) était mal venue.

« La cessation décidée par le HCR n’est pas effective du fait que les problèmes à l’origine de l’exil des Rwandais n’ont pas encore été résolus », a déclaré Marie-Claire Nyiramahoro, vice-présidente de l’association.

« Tant que la justice n’a pas encore été rendue, la population craint de repartir et tomber dans les mains de ceux qui ont planifié les crimes. Nous demandons à la communauté internationale et à tout ceux qui sont habiletés à résoudre le problème des réfugiés rwandais d’organiser un dialogue inclusif entre la population exilée à travers le monde et le pouvoir politique en place », a-t-elle ajouté.

Selon les étudiants qui ont distribué une déclaration aux médias congolais, seul un tel dialogue permettra de clarifier certains points d’ombre, afin que les populations se sentent en sécurité en rentrant dans leur pays d’origine.

Environ 12.000 rwandais ont trouvé asile au Congo, arrivés entre 1959 et 1998. Le gros de l’effectif est arrivé en 1996 et 1997 après le génocide dans leur pays d’origine. Mais en 2013 le HCR avait retiré la protection internationale en mettant un terme au statut de réfugié rwandais au Congo. Selon l’agence onusienne les conditions de leur retour au pays étaient réunies.

Selon le HCR, entre 2004 et 2015 seulement 445 réfugiés ont été rapatriés volontairement dans leur pays.

Avec Xinhua


Tags assigned to this article:
Congoréfugié

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils