Des anciens étudiants de l’université Marien-Ngouabi créent un cadre de réflexion

Des anciens étudiants de l’université Marien-Ngouabi créent un cadre de réflexion

La Crème des anciens étudiants de l’université Marien-Ngouabi (CRANE) qui a fait sa sortie officielle le 9 janvier à Brazzaville au cours d’une cérémonie solennelle,

La Crème des anciens étudiants de l’université Marien-Ngouabi (CRANE) qui a fait sa sortie officielle le 9 janvier à Brazzaville au cours d’une cérémonie solennelle.

La Crème des anciens étudiants de l’université Marien-Ngouabi (CRANE) qui a fait sa sortie officielle le 9 janvier à Brazzaville au cours d’une cérémonie solennelle, s’est engagée à, entre autres, créer une synergie fonctionnelle entre les générations passées et celles qui fréquentent encore l’unique établissement d’enseignement supérieur du Congo .

Aussitôt portée sur les fonts baptismaux, la CRANE a décliné son plan d’actions qui participe, d’après ses responsables, au rayonnement de l’université Marien-Ngouabi. Il s’agit, entre autres, de: lancer une enquête statistique en vue de la création d’un fichier des anciens étudiants ; parrainer et orienter les étudiants vers les formations professionnelles et qualifiantes ; signer un partenariat avec l’Office national de l’emploi et de la main d’œuvre (Onemo) pour l’employabilité des diplômés. Elle entend également susciter une solidarité agissante au sein des anciens étudiants au niveau national et de la diaspora ; participer à l’assainissement physique de l’université Marien-Ngouabi ; améliorer la qualité du travail en incitant les étudiants à l’excellence et mettre en place des fédérations interdépartementales et de la diaspora.

Cette cérémonie qui s’est déroulée dans l’un des deux nouveaux amphithéâtres a été aussi marquée par la présentation des membres des différentes instances de cette association. Ainsi, la présidence d’honneur est assurée par Parfait Iloki, qui est également le chargé de l’orientation et de la coordination. Le bureau du secrétariat exécutif national est, quant à lui, composé de quinze membres dont Albert Ngambou en est le numéro 1. Constituée de cinq membres, la commission de contrôle et d’évaluation est présidée par Virlain Owa. Organe consultatif, le comité d’honneur est composé, entre autres, des ministres de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique; des recteurs; des doyens des facultés ainsi que des directeurs des écoles et instituts de l’université Marien-Ngouabi. 

Pour Parfait Iloki, la création de la Crème est une réponse de près de cinq décennies d’insuffisance organisationnelle sur la possibilité de fédérer les anciens et les nouveaux étudiants de l’université Marien-Ngouabi. Il s’agit, a-t-il expliqué, d’un cadre de communion, d’échange et de solidarité, de partage, d’encadrement et d’assistance entre les anciens et les nouveaux étudiants. Il a également invité tout le monde à une réflexion profonde et féconde pour l’avenir de l’université qui leur a tout donné et qui attend d’eux un retour d’ascenseur.Parrainée par le ministre des Affaires foncières et du domaine public, Pierre Mabiala, la devise de la CRANE est Solidarité-Action-Epanouissement. « La solidarité parce que l’union fait la force ; l’action parce qu’il ne suffit pas d’être ensemble pour réussir, encore faut-il agir ; l’épanouissement n’est autre que la résultante de la solidarité et de l’action. Telle sera notre modeste contribution de créer une synergie intergénérationnelle entre les nouveaux et les anciens étudiants pour le rayonnement de l’université Marien-Ngouabi », a conclu le président d’honneur.

Présidant la cérémonie, le recteur de l’université Marien-Ngouabi, le Prof Paul Louzolo-Kimbembé, s’est félicité de cette initiative, la première du genre depuis la création de cet Alma Mater en 1971, venant des anciens étudiants de son établissement. Selon lui, la création de cette association arrive dans un contexte où l’université Marien-Ngouabi a engagé des réformes académiques et pédagogiques profondes, en optant pour le système Licence-Master-doctorat (LMD) et bénéficie d’un processus de modernisation initié par le président de la République, Denis Sassou N’Guesso.

« Haut lieu de formation de l’élite nationale, notre université mérite l’attention de toute la communauté nationale, en premier lieu, des milliers de cadres supérieurs qui y ont été formés. C’est pourquoi, je loue une fois de plus, votre initiative et vous exhorte à ne pas vous retourner de votre feuille de route telle déclinée. Cette feuille de route devrait constituer un cadre qui rassemble tous les anciens étudiants de l’université Marien-Ngouabi quelles que soient leurs obédiences autour d’un idéal commun, centré autour d’une seule problématique : Comment s’unir pour contribuer au développement du moule qui vous a façonnés », a souhaité Paul Louzolo-Kimbembé.

Parfait Wilfried Douniama

 


Tags assigned to this article:
Université Marien Ngouabi

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils