Denis Sassou N’Guesso: « Le sommet sino-africain devrait agrandir les perspectives de la coopération entre l’Afrique et la Chine”

Denis Sassou N’Guesso

Le président congolais, Denis Sassou N’Guesso

Le président congolais Denis Sassou Nguesso a salué récemment les relations bilatérales entre le Congo et la Chine et a dit avoir confiance en la coopération sino-africaine.

La création de la Banque sino-congolaise pour l’Afrique (BSCA) à Brazzaville est « une bonne décision » dans le cadre de la coopération, a déclaré le président dans une interview accordée à Xinhua. Le président Sassou Nguesso a inauguré le nouveau siège de cette banque sino-congolaise en avril dernier.

La BSCA, à capitaux mixtes congolais et chinois, est un important vecteur de développement. La création de cette banque ne concerne pas seulement le Congo, elle a également une vocation africaine. Le président chinois et les dirigeants africains ont pour volonté de renforcer la collaboration dans tous les domaines, et la banque en fait typiquement partie, a rappelé le président congolais.

M. Sassou Nguesso a visité la Chine quatorze fois. Lors de sa dernière visite en 2016 à Beijing, les dirigeants congolais et chinois ont décidé de hisser la relation bilatérale au niveau de partenariat de coopération stratégique global. Le président congolais a affirmé que Brazzaville et Beijing partageaient la même volonté de renforcer leur coopération bilatérale.

Selon le président congolais, la BSCA a érigé au centre de Brazzaville un immeuble « magnifique », qui apporte « un plus » à l’image de la capitale congolaise. La banque a commencé son fonctionnement avec la création d’emplois, et a assuré à la population locale un accès simplifié aux services bancaires.

Il s’est également félicité de la construction de la route nationale 1 par une entreprise chinoise, qui réalise le vieux rêve de relier Pointe-Noire à Brazzaville. Pour lui, la construction de cette route qui relie la capitale et la deuxième plus grande ville du pays est un exploit auquel beaucoup de gens ne croyaient pas au départ.

Cette route, reliant le port en eaux profondes de Pointe-Noire et la ville de Brazzaville sur les rives du fleuve Congo, favorise la circulation des personnes et des biens, ce qui a une importance économique, sociale et culturelle immense, a souligné M. Sassou Nguesso.

Le président a par ailleurs invité les entreprises chinoises à s’installer dans la Zone économique spéciale de Pointe-Noire, un projet s’inspirant de l’expérience de réforme chinoise, porteuse d’espoir dans le processus d’industrialisation du Congo.

Le chef de l’Etat congolais estime que le partenariat avec la Chine devrait couvrir tous les domaines d’activités, et que « les conditions sont ici réunies » pour que les sociétés chinoises opèrent au Congo comme d’autres « dans une compétition saine ». Il affirme qu’avec les efforts du gouvernement visant à améliorer le climat des affaires, les sociétés chinoises « trouveront leur compte » et sont donc invitées à investir au Congo dans le cadre de la coopération sino-congolaise.

En ce qui concerne la coopération sino-africaine, le président congolais estime que les principaux axes de la coopération sont suivis. Si l’on passe en revue les rapports entre l’Afrique et la Chine, leur coopération est fortement basée sur l' »amitié sincère » et le « respect réciproque », selon le président.

Il faut que les peuples et les dirigeants se respectent, et que la coopération soit basée sur la réciprocité des bénéfices, a-t-il expliqué, estimant que la coopération sino-africaine était « sur la bonne voie ».

Quant au prochain sommet du Forum de la coopération sino-africaine, qui réunira les dirigeants africains et chinois en septembre prochain à Beijing, M. Sassou Nguesso s’est dit persuadé que ce serait un grand sommet sino-africain, qui agrandirait les perspectives de la coopération entre l’Afrique et la Chine.

Avec Xinhua 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.



Related Articles

Congo : les activitAi??s des partis dai??i??opposition censurAi??es dans les mAi??dias publics?

Le dialogue alternatif, organisAi?? par plusieurs partis politiques de lai??i??opposition, rejoints par quelques formations de la majoritAi?? sai??i??opposant au changement

RDC: deux morts dans les heurts entre la police et les militants de l’UDPS

Deux personnes ont été tués mardi à Kinshasa dans les heurts entre les éléments de la police nationale congolaise et

Sassou N’Guesso: « Vous les rayer de la liste, il y ‘en a d’autres qui attendent… »

L’opposition ne récoltera pas seule les fruits médiatiques de la journée du 29 mars. Le président Denis Sassou N’Guesso avait aussi

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils