Décès de Papa Wemba, les kinois pleurent un baobab de la musique

Décès de Papa Wemba, les kinois pleurent un baobab de la musique

Le chanteur congolais Papa Wemba

Le chanteur congolais Papa Wemba

La nouvelle a sonné comme un coup de tonnerre. Un coup de massue. Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, mondialement connu sous le pseudo de Papa Wemba n’est plus. Le musicien congolais a tragiquement tiré sa révérence à Abidjan de suite d’un malaise lors de sa production au Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo où il prenait part.

A tout seigneur, tout honneur.

A grand artiste, des hommages dignes de son rang. Dans la foulée de l’annonce d’abord de son malaise ensuite quelques instants de la confirmation de son décès, l’on assiste  à une vague déferlante des réactions comme jamais auparavant.

Dans les réseaux sociaux, petits, jeunes, vieux, toutes couches socio-professionnelles confondues, chacun y est allé de sa manière pour rendre hommage à la star planétaire de la musique. On dirait un déluge des mots illimité.

Les uns ont salué la mémoire d’un des grands musiciens congolais de tous les temps. On peut ainsi lire : « Un baobab s’est écroulé, une icône de la musique congolaise et mondiale a disparue. Nous ne t’oublierons jamais, tu resteras vivant à travers tes œuvres ». « Comme un soldat qui meurt au front arme en main, tu es mort micro en main sur le podium, cet endroit qui t’a rendu célèbre. Jusqu’à ton dernier souffle, tu as servi à ton public de l’émotion par ta voix angélique.»

D’autres déplorent la perte d’un artiste complet, unique en son genre. « Sans toi, la musique congolaise serait truffée des fautes.  Dans son immensité du temps et de l’espace, la RDC n’a jamais connu d’artiste comme tu l’auras été et tu le resteras »

D’autres encore se sont attristé de constater des décès et de très lourdes pertes des grands de la chanson congolaise en ces dernières années citant pele mele, Pépé Kallé, Wendo Kolosoy, Jean de Dieu Madilu systèm, Pascal Tabu Ley, Jean Mubiala dit King Kester, ou encore très récemment la chanteuse gospel Marie Misamu.

Sape, glamour, un cocktail d’Hommages

Pour rendre hommage à Papa Wemba, quoi de mieux que de rappeler ce qu’il voulait, ce qu’il faisait et ce qu’il affectionnait.   En ce dimanche malheureux de sa disparition, les kinois ont sorti une ribambelle d’aspects de la vie artistique d’une icône planétaire de la chanson.

De son vivant, l’artiste s’était illustré par un nombre impressionnant d’aspects qui ont accompagné sa vie artistique. En toile de fond, la sape qu’il avait merveilleusement érigé en mode de vie incontournable au point d’influencer une foule incommensurable des jeunes. En ce jour de sa disparition, tout le monde le rappelle affichant photos, posters, portraits, effigies de l’artiste mettant en exergue son côté glamour.

Un géant aux multiples pseudos.

Papa Wemba c’était aussi, une avalanche de pseudonymes pour qualifier soit son exceptionnel travail, soit son œuvre inédite soit la dimension hors norme du musicien qu’il avait atteint.

Son décès est donc pour les kinois une occasion toute trouvée d’en faire large échos. Du Kuru ou Kuruyaka en référence à son nom de scène dans le film « La vie est belle » dans lequel il s’est rendu célèbre à foridole pour désigner le formateur d’idoles, en passant par Jules Shungu Presley en comparaison à la dimension mondiale de cette autre icône mondiale de la musique , Magrokoto, chef coutumier du village molokai, vieux bokul, m’zée, ekumani, Bakala dia kuba, le maitre d’école, fula genge, mwalimu, 100% stars.

Ce dimanche 24 avril 2016 restera donc une date noire, une journée tristement mémorable pour l’ensemble des kinois qui se sont réveillé sous le choc en apprenant la disparition d’un baobab, une légende, une icône, un ambassadeur valable de la musique congolaise. Celui qui par sa voix angélique et berçante, celui qui grâce à la musique et un succès extraordinaire a valablement porté la culture congolaise au delà des frontières nationales.  Paix à ton âme Papa Wemba, comme dit-on l’artiste ne meurt jamais.


Tags assigned to this article:
DécèsMusiquePapa Wemba

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils