Décès de Kofi Annan : Sassou N’Guesso déplore la perte « d’un digne fils de l’Afrique »

Décès de Kofi Annan : Sassou N’Guesso déplore la perte « d’un digne fils de l’Afrique »

Le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso a salué dimanche la mémoire de l’ancien Secrétaire des Nations Unies, Kofi Annan décédé samedi à l’âge de 80 ans, déplorant la perte « d’un digne fils de l’Afrique ». 

« C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès de ce digne fils de l’Afrique », écrit le président Sassou dans son message de condoléances adressé dimanche à son homologue ghanéen, le président Nana Akufo Addo.

« L’ancien Secrétaire général des Nations Unies était une personnalité émérite, un grand défenseur des idéaux de paix, de justice et de progrès. La République du Congo perd, à travers cet évènement tragique, un frère qui a marqué de son empreinte personnelle la consolidation de la paix à la suite des troubles socio-politiques survenus dans notre pays », a ajouté le chef de l’Etat congolais.

Il a conclu: « En cette circonstance particulièrement douloureuse, je vous adresse au nom du peuple congolais, de son gouvernement et à mon nom propre , les condoléances le plus émues au peuple ghanéen, a vous-même et à la famille éplorée ».

Avec l’APA

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
AfriqueDécèsKofi AnnanSassou N'guesso

Related Articles

Report de l’audience de demande de mise en liberté provisoire du général Mokoko

L’opposant candidat malheureux à la dernière élection présidentielle au Congo ne s’est pas présenté au tribunal jeudi, a constaté le

Congo : Le pasteur Ntoumi viole les femmes, selon le ministre de la Justice Pierre Mabiala

Le ministre congolais de la Justice, Pierre Mabiala a déclaré jeudi à Brazzaville, lors de ses échanges avec les ONG

Congo: le Premier ministre, Clément Mouamba dévoile sa feuille de route

La composition de son équipe est attendue désormais avec impatience par les Congolais qui se demandent dans combien de temps

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils