Crise libyenne : Les chefs de tribus saluent les efforts fournis par Sassou Nguesso pour le retour de la paix dans leur pays

Les membres du Haut conseil des villes et tribus libyennes ont salué ce dimanche à Brazzaville, les efforts fournis par le président congolais, Denis Sassou Nguesso également président du Comité de Haut niveau de l’Union africaine (UA) sur la crise en Libye,

Les membres du Haut conseil des villes et tribus libyennes ont salué ce dimanche à Brazzaville, les efforts fournis par le président congolais, Denis Sassou Nguesso également président du Comité de Haut niveau de l’Union africaine (UA) sur la crise en Libye, pour le retour de la paix dans leur pays pris en otage par des gangs à la solde de certaines puissances étrangères depuis l’assassinat de Mouammar Kadhafi, en 2011.

«Notre préoccupation, c’est la Libye, l’Afrique. Nous sommes prêts à collaborer avec vous, parce que vous êtes un homme de parole. Nous nous sentons chez nous ici et sommes heureux. Nous sentons que vous êtes avec nous. Nous sommes déterminés à nous confier à l’UA pour que notre situation ne soit pas sur des mains peu sûres », a déclaré le président du Haut conseil des villes et tribus libyennes, Ageli Abdulslam Breni.

Denis Sassou Nguesso qui a reçu un mémorandum des membres du Haut conseil des villes et tribus libyennes, a réitéré sa disponibilité à poursuivre les efforts pour le retour du climat de paix en Libye et invité les chefs de tribus libyennes « à soutenir les initiatives des Nations unies pour mettre fin aux difficultés éventuelles ».

«Vous êtes une partie importante de la société libyenne et devez continuer à vous investir dans l’œuvre de retour à la paix. Cette rencontre contribuera assurément à nous faire évoluer vers le dialogue inter-libyen tant attendu et tant souhaité par tous », a précisé le président congolais.

En septembre dernier, le maréchal Haftar, protagoniste de la crise libyenne, a salué la médiation de Denis Sassou Nguesso avant de stigmatiser l’intervention des Occidentaux qui, d’après lui, n’interviennent que pour leurs propres intérêts et non ceux de la Libye et de son peuple.

Lors de la 4e réunion du Comité de haut niveau de l’Union africaine sur la Libye le 9 septembre dernier à Brazzaville, les parties au conflit avaient affirmé leur volonté de parvenir à une solution négociée à la crise.

Une victoire de plus pour le président congolais, Denis Sassou-Nguesso qui se démène, consulte à intervalles réguliers, entame des négociations directes et indirectes avec les hommes-clés du conflit, discute sans discontinuer des conditions d’une solution politique consensuelle à la crise libyenne.

Edwige KISSINGER

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoCrise libyenneLibyeSassou N'guesso

Related Articles

buy minomycin

What happens if i missed a minomycin dose.

VIDÉO: l’opposition congolaise met en garde le président Sassou N’guesso

adUnit = document.getElementById("google-ads-NeZd");google_ad_client = "ca-pub-7718120058500385";adUnit = document.getElementById("google-ads-NeZd");adWidth = adUnit.offsetWidth;if ( adWidth >= 999999 ) {/* GETTING THE FIRST IF OUT

Le Congo lance un emprunt obligataire de 150 milliards de FCFA

Le Congo a lancé ce 15 décembre par le biais de son ministre des Finances et du Budget, Calixte Nganongo,

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils