Crise au Burkina : le Général Diendéré veut rester président

Crise au Burkina : le Général Diendéré veut rester président

Gilbert Diendéré

Gilbert Diendéré, l’ex-chef d’état-major de Blaise Compaoré à la tête des putschistes

Le Général Gilbert Diendéré veut rester président du Burkina Faso pour une transition dont la durée reste à déterminer.

La BBC a eu accès à la proposition que le Conseil National pour la Démocratie (CND) a adressé samedi aux présidents sénégalais Macky Sall et béninois Yayi Boni, respectivement émissaire de la CEDEAO et médiateur de la crise burkinabé.

Dans le document, le CND propose un schéma de sortie de crise qui suppose que le général Gilbert Diendéré dirige la transition.
Le CND propose le président du CND soit le président du Faso ; qu’un gouvernement reflétant les sensibilités politiques soit formé ainsi qu’un groupe de travail pour la restructuration des forces de défense et de sécurité.

Des mesures particulières ont aussi été envisagées. Il s’agit notamment du retour à la constitution du 02 juin 1989 comme Loi suprême unique, de l’’annulation de la nouvelle loi portant code électoral et du retour à l’ancienne loi portant code électoral.
Le règlement des questions militaires par l’armée dans le respect de la loi et la libération de tous les détenus politiques sont aussi inscrits dans cette même rubrique.

La mise en place du forum de Réconciliation nationale et de forum décentralisé est un objectif d’étape selon ce document signé par le Général Gilbert Diendéré.

Les militaires disent n’avoir d’autres agendas que l’organisation d’élections transparentes, libres, apaisées, équitables et inclusives.

Le médiateur Boni Yayi précise que le retour à la transition se fera « probablement » sans Michel Kafando

(BBC)


No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils