Coup d’État en Turquie: l’armée annonce avoir pris le pouvoir

Coup d’État en Turquie: l’armée annonce avoir pris le pouvoir

Le Premier ministre turc a dénoncé vendredi une « tentative illégale » de prise de pouvoir par un groupe au sein de l’armée, peu après la fermeture partielle dans le sens Asie-Europe de ponts sur le Bosphore à Istanbul, selon une chaîne de télévision.

Binali Yildirim, premier ministre turc, indique qu’il y a une « tentative de coup de force militaire ». Il précise que « les forces de sécurité font le nécessaire pour régler la situation ». Il appelle la population à garder son calme. Il avertit ceux qui sont impliqués dans cette action qu’ils paieront « le prix le plus élevé ». « Le gouvernement turc reste en fonction, il ne partira que quand le peuple ne lui dira de le faire », a-t-il ajouté dans des propos relayés par Reuters.

Mobilisation extraordinaire devant l’état-major, le chef pris en otage, Erdogan en sécurité

L’armée a toutefois déclaré dans un communiqué « avoir pris le pouvoir ». Elle a ajouté que « toutes les relations internationales sont maintenues, que l’Etat de droit doit rester une priorité ». Le chef d’état-major serait pris en otage par des militaires putschistes, annonce l’agence de presse anatolie. Il se trouve au QG de l’armée à Ankara. CNN indique que le président Erdogan est en sécurité.

Des hélicoptères et des avions militaires survolent la capitale de la Turquie à basse altitude.

Des militaires bloquent certains ponts passant au-dessus du Bosphore à Istanbul.

Des chaînes d’information turques ont fait état de leur côté d’une « tentative de coup d’Etat ».

 


Tags assigned to this article:
Coup d'État en Turquie

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils