home Sport Côte d’Ivoire: les champions d’Afrique 2015 jouent les prolongations avec leurs primes

Côte d’Ivoire: les champions d’Afrique 2015 jouent les prolongations avec leurs primes

Les éléphants de la Côte d’Ivoire
Les Eléphants réclament des primes, 3 mois après leur sacre africain

Les éléphants de la Côte d’Ivoire ont été sacré champions d’Afrique lors de la Coupe d’Afrique des Nations 2015, disputée en Guinée Equatoriale. Trois après la fin de la compétition, plusieurs joueurs ivoiriens continuent de réclamer leurs primes de matchs.

Le gouvernement ivoirien avait décaissé pour le payement de ces primes, la somme de 3,5 milliards de francs CFA (5,4 millions d’euros). Selon la Fédération ivoirienne de football (FIF), la somme avait été mise à la disposition du ministère des Sports pour toute la campagne des Eléphants en Guinée Equatoriale. «Ce que vous avez lu dans la presse n’est pas faux. Ce ne sont pas des rumeurs. Il y a une question de primes en cours. Ce que nous constatons, c’est que certains joueurs et encadreurs n’ont toujours pas perçu une partie de leurs primes», a déclaré jeudi Sory Diabaté, le premier vice-président de la FIF.

Selon lui, le montant des primes avoisinerait 720 millions FCFA (1,1 million d’euros) et concerne les matchs de la demi-finale et de la finale de la Coupe d’Afrique des nations 2015, remportée par la Côte d’Ivoire, face au Ghana (0-0, 9-8).

Du côté du ministère ivoirien des Sports, on se défend. Et dans un communiqué, les autorités du football ivoirien qualifient les allégations de «rumeur» et accusent la FIF de vouloir porter atteinte à son image.

«Le ministre de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs a saisi la Fédération ivoirienne de football (FIF) aux fins de vérifier l’information et partant, obtenir d’elle la liste des concernés et les montants dus. A ce jour, cette requête est restée sans suite au point qu’il conviendrait de s’interroger sur les motivations réelles des instigateurs de ces rumeurs», lit-on dans le communiqué du ministère.

Fulbert Beugrefoh, porte-parole du ministre des Sports annonce que le ministre, Alain Lobognon se réserve le droit de poursuivre devant les juridictions compétentes les auteurs de ces allégations tendant à porter atteinte à son l’honorabilité et à jeter le discrédit sur son département.

Le ministre ivoirien des Sports, Alain Lobognon et le président de la Fédération ivoirienne de football, Sidy Diallo sont dans des relations conflictuelles depuis janvier 2012. Les deux hommes n’ont jamais cessé de se disputer sur la place publique au sujet du football ivoirien.

© OEILDAFRIQUE 

TAGS:

Oeil D'Afrique

Site panafrician. Journal en ligne avec des correspondants dans les grandes villes africaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils