home Économie Corniche Sud de Brazzaville : le coût des expropriations passe de 11 à 5,6 milliards FCFA

Corniche Sud de Brazzaville : le coût des expropriations passe de 11 à 5,6 milliards FCFA

Estimées au départ à quelque 11 milliards de francs CFA, les expropriations prévues dans le cadre du projet de construction de la Corniche Sud de Brazzaville ont été ramenées à 5,6 milliards de francs CFA, a indiqué le 9 février le ministre en charge de l’Aménagement du territoire et des grands travaux, Jean Jacques Bouya.

«Un travail a été fait avec des ingénieurs, des experts pour essayer de réorganiser le tracé, le réduire. On a fait des économies qui nous ramènent les expropriations à 5,6 milliards de francs CFA au lieu de 11 milliards de francs CFA grâce à la correction du tracé. L’Etat a dû payer plus de 3 milliards de francs CFA et il reste plus de 2 milliards de francs CFA», a-t-il expliqué lors d’une visite de ce chantier.

Hormis les expropriations, le ministre Jean Jacques Bouya qui était en compagnie de son collègue chargé de l’Equipement et de l’entretien routier Josué Rodrigue Ngouonimba, a également évoqué les intempéries comme facteurs de ralentissement des travaux du chantier.           

Pour le ministre de l’Equipement, ce chantier est «un signe que nous voulons cerner la ville au niveau de Brazzaville. Nous estimons que nous irons jusqu’au bout malgré les difficultés. Je suis satisfait. C’est avec un grand professionnalisme que l’entreprise se met à l’œuvre».   

Ce projet est financé par l’Agence française de développement (AFD), à hauteur de 45.915.517.795 francs CFA. Il porte sur la construction d’une route à deux voies d’une longueur de 5,2km, le long du fleuve Congo, de la Case de Gaulle au pont du Djoué.

Il est également prévu l’aménagement de certaines voiries des quartiers des arrondissements 1 (Makélékélé) et 2 (Bacongo), ainsi que d’autres interventions. L’objectif étant d’améliorer la desserte de ces quartiers, tout en désengorgeant la circulation sur l’avenue de l’OUA.

Exécutés par l’entreprise Razel-BEC, les travaux de cette route s’achèveront en février 2018. Ils permettront d’améliorer la physionomie de ces quartiers et de mettre en valeur le potentiel paysage des berges du fleuve Congo.

L’autre segment de cette route de la Corniche, notamment celui situé entre le restaurant Mami Wata et la Case de Gaulle a déjà été mis en service, au terme des travaux financés par l’Etat congolais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils