Coopération : signature d’un mémorandum d’entente entre le Congo et la Belgique

Jean-Claude Gakosso et Didier Reynders

Jean-Claude Gakosso et Didier Reynders

Un mémorandum d’entente scelle désormais la coopération entre le Congo et la Belgique. Le document a été paraphé, le 5 juillet dernier, côté congolais par le ministre des affaires étrangères, de la coopération et des Congolais de l’étranger, Jean-Claude Gakosso et côté belge par son homologue, Didier Reynders, vice-premier ministre et ministre des affaires étrangères et européennes.

Jean Claude Gakosso a effectué une visite de travail les 5 et 6 juillet 2018 à Bruxelles, en Belgique. Au cours de son séjour, il a eu long entretien au palais d’Egmont avec son homologue belge, Didier Reynders, vice-premier ministre et ministre des affaires étrangères et européennes. 

L’entretien entre les deux hommes d’Etat qui a pris les allures d’une séance de travail entre les deux parties, s’est soldé par la signature du mémorandum d’entente qui va dorénavant régir la coopération entre les deux pays. Ce mémorandum d’entente constitue, dès lors, le fondement de la coopération et ouvre la voix aux accords de coopération économique et politique vers lesquels les deux Etats sont résolument engagés. Il s’inscrit aussi dans le cadre du renforcement de la consolidation des relations d’amitié et de coopération entre la République du Congo et le Royaume de Belgique. 

Au-delà de la coopération bilatérale abondamment évoquée, Jean-Claude Gakosso et Didier Reynders ont également abordé la situation de la paix et de la sécurité dans la sous région d’Afrique centrale, ainsi que la coopération entre l’Union africaine et l’Union européenne. 

A l’issue de cet entretien, le vice-premier ministre belge s’est dit « heureux d’avoir signé cet accord sur le renforcement des consultations bilatérales… » Pour lui, cet accord « permettra de multiplier les contacts politiques qui permettront d’aborder un certains nombre d’autres sujets. Je pense aux relations économiques et à l’investissement que les entreprises belges peuvent réaliser au Congo Brazzaville », a poursuivi Didier Reynders qui a dit son « plaisir de voir se renforcer ces relations ». 

Le mémorandum d’entente signé le 5 juillet 2018 à Bruxelles, prévoit les consultations politiques régulières entre les responsables les ministères des deux pays respectifs ayant les affaires étrangères dans leurs attributions, afin d’échanger leurs opinions sur les rapports bilatéraux, les questions internationales et toutes autres questions d’intérêt commun. Il apporte tout concours possible au développement et à l’élargissement des relations bilatérales, d’amitié et de coopération entre les deux pays. 

Au cours de ces consultations futures, les questions d’actualité régionale sur le continent africain, le continent européen et dans le reste du monde seront examinés. De même que les sujets relatifs à l’approfondissement de la coopération bilatérale et multilatérale, la gouvernance des océans et la protection de l’environnement, sans oublier la coopération internationale dans le domaine du renforcement de la paix et de la sécurité internationale, ainsi que de la lutte contre le terrorisme seront également au menu de ces consultations entre le Congo et la Belgique. 

En rappel, le 12 juin dernier, il a été signé, à Bruxelles, les accords de coopération dans le domaine des transports entre le Congo et la Belgique. Ce qui démontre à quel point, l’excellence et la vitalité des relations entre les deux pays.

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.



Related Articles

Le président congolais appelle à un partenariat international pour la préservation du Bassin du Congo

Le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou NGuesso, président de la Commission climat du Bassin du Congo, a appelé dimanche

Le Congo va abriter le prochain Afro-Basket en 2017

Après s’être vu attribuer l’organisation de l’Afro-Basket en 2017 par la FIBA-Afrique,  le Congo s’apprête à relever  le défi de

Congo-Brazzaville : Nomination des nouveaux maires et sous- préfets

Trois décrets portant nomination de vingt-deux nouveaux sous-préfets, neuf nouveaux administrateurs-maires d’arrondissements et deux nouveaux administrateurs-maires des communautés urbaines ont

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils