Coopération : les villes de Brazzaville, Kinshasa et Dakar liées par un accord de jumelage

Coopération : les villes de Brazzaville, Kinshasa et Dakar liées par un accord de jumelage

Emma Clesh Atipo Ngapi

Le 1er secrétaire du conseil municipal, Emma Clesh Atipo Ngapi face au journaliste en train d’expliquer les enjeux de cet accord (adiac)

Le 1er secrétaire du conseil municipal, Emma Clesh Atipo Ngapi, a restitué à la presse, le 29 mai à Brazzaville, la nécessité du protocole de jumelage triangulaire signé entre les villes de Brazzaville, Kinshasa et Dakar.

L’ajout de la ville de Dakar vient d’élargir le cercle de la commission spéciale de coopération (Cospéco) qui auparavant ne comptait que deux ville, à savoir Brazzaville et Kinshasa. Très ultérieurement, deux autres villes africaines, notamment Nouakchott (Mauritanie) et Cotonou (Benin) pourront affirmer leur adhésion à la Cospéco.

Selon les termes de ce protocole signé par, Hugues Ngouelondélé, André Kimbuta et Khalifa Ababacar Sall, représentant respectivement les villes de Brazzaville-Kinshasa-Dakar, il sera question de mettre en œuvre des projets susceptibles de contribuer au développement et à la promotion de la coopération décentralisée.

Outre les volets culturels, les autorités urbaines de ces villes vont aussi agir de manière concertée pour la résolution des conflits et la promotion de l’idée des maires médiateurs.

Cet accord va également promouvoir les échanges culturels, économiques, commerciaux, sociaux, sportifs, touristiques et rapprocher les administrations et les populations de ces villes  par un échange d’expérience.

La signature de ce protocole d’accord a été aussi impulsée par le rôle important joué par les autorités urbaines au sein de l’Association internationale des maires francophones (Aimf) et de celle dénommée Cités et gouvernements locaux unis d’Afrique (Cglua).

« L’unité fait la force. Nous n’allons pas limiter la Cospéco entre ces trois villes, car cette institution est reconnue par l’Association internationale des maires francophones (Aimf), en vue de gérer les conflits entre les villes. Dernièrement, le maire de Brazzaville s’est retrouvé en RCA pour gérer un conflit entre les communautés », a reconnu Emma Clesh Atipo Ngapi.

Rappelons que la ville de Dakar est liée à celle de Brazzaville depuis 1994 et cette dernière est jumelée à celle de Kinshasa en 1987. Les trois villes se sont jumelées en 2015.

© Adiac-Congo


Tags assigned to this article:
BrazzavilleDakarKinshasa

1 comment

Write a comment
  1. wedo profan
    wedo profan 1 juin, 2015, 06:20

    prions seulement pour notre pays

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils