home International Coopération : le Maroc promeut le développement inter-États africains

Coopération : le Maroc promeut le développement inter-États africains

Le roi Mohammed VI
Le roi Mohammed VI

Le ministère de l’Équipement, du transport et de la logistique marocaine a organisé, du 25 au 27 novembre à Rabat, le premier Congrès africain des transports et de la logistique (CATL2015) sur le thème: « Pour la création d’écosystèmes logistiques régionaux ».

Ce rendez-vous a marqué la détermination du pays hôte à participer au développement de la logistique dans le continent africain, dans un esprit gagnant-gagnant. Aussi, le Maroc entend-il mettre son savoir-faire en logistique au profit d’une Afrique émergente et sceller des partenariats dynamiques. Placé sous le haut patronage de Sa majesté, le roi Mohammed VI, cet évènement avait pour principaux objectifs, de développer des écosystèmes logistiques régionaux, de promouvoir des modèles économiques de co-développement inter-pays africains et de favoriser l’innovation pour une croissance inclusive.

« La compétitivité et le développement des pays africains sont pénalisés par le manque criard d’infrastructures, résultant d’une carence en financement et en expertise. A ce titre, le Maroc peut aider les pays africains sur trois volets, notamment: en termes d’accompagnement, de formation et d’investissement. Par ailleurs, nous avons pris part à ce premier rendez-vous continental dans l’optique de tirer profit des expériences concluantes issues d’autres pays africains », a fait savoir le président des transporteurs terrestres du Gabon, Jean Robert Eugène.

Ces assises ont été ponctuées sur des rencontres B to B, des entretiens bilatéraux, et du symposium africain sur l’intégration régionale et la facilitation du transport routier. Des panels ayant pour thème: « Intégration et écosystèmes logistiques »; « Partenariats pour une croissance partagée »; « Réformes institutionnelles, capital immatériel et développement du leadership »; « Les technologies » et « La connectivité » ont également été inscrits dans l’agenda de ce congrès. Concrètement, cette rencontre a abouti à la signature de plusieurs contrats exécutifs de transport et logistique, ainsi que des contrats d’impulsion économique pour la commission transport et logistique. En marge des travaux, le salon de la logistique et des transports en Afrique a été inauguré.

Notons qu’au nombre des participants figurent les délégations diplomatiques, les bailleurs de fonds internationaux, les médias nationaux et internationaux et trente délégations membres de l’assemblée générale de l’Union africaine du transport et de la logistique.

Josiane Mambou Loukoula

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils