home Brazzaville, Congo Coopération France-Congo, garde à vue de Jean Marie Michel Mokoko et politique à la Une à Brazzaville

Coopération France-Congo, garde à vue de Jean Marie Michel Mokoko et politique à la Une à Brazzaville

Les deux ministres des Affaires étrangères de France et du Congo, Jean Marc Ayrault et Jean-Claude Gakosso, ont eu un entretien chaleureux, le 14 juin, au Quai d’Orsay
Les deux ministres des Affaires étrangères de France et du Congo, Jean Marc Ayrault et Jean-Claude Gakosso, ont eu un entretien chaleureux, le 14 juin, au Quai d’Orsay

La coopération entre le Congo et la France, la garde à vue de l’opposant congolais et candidat malheureux à la présidentielle, Jean Marie Michel Mokoko et la politique, sont les principaux sujets à la Une des journaux congolais de ce mercredi.

« France-Congo : Jean Claude Gakosso reçu par Jean Marc Ayrault au Quai d’Orsay » titre le quotidien « Les Dépêches de Brazzaville » qui rapporte que « les deux ministre des Affaires étrangères de France et du Congo (…) ont eu des entretiens chaleureux le 14 juin au Quai d’Orsay (…) pour tourner la page des malentendus de ces derniers mois et ouvrir de nouvelles perspectives entre les deux pays. »

L’hebdomadaire « La Semaine Africaine » met en exergue la coopération sino-africaine en rapportant qu’« une cinquantaine de professionnels africains des médias sont en formation en Chine dont six Congolais.

Le même journal revient sur la garde à vue du candidat malheureux à l’élection présidentielle du 20 mars 2016, Jean Marie Michel Mokoko, en soulignant que celui-ci a été « interpellé hier et gardé à vue à la Direction générale de la surveillance du territoire, pour une affaire de coup d’Etat supposé.

Ce quotidien rappelle qu’il y un peu plus de cinq jours, le ministre de la justice, Pierre Mabiala, ordonnait l’accélération de la procédure le concernant.

Tandis que l’hebdomadaire « Le Patriote » revient sur la remise de peines accordée à 89 prisonniers par le président de la République.

Il titre à ce propos : « Remise de peine : 89 prisonniers désormais libres » en soulignant que « le président de la République, président du Conseil supérieur de la magistrature, Denis Sassou N’Guesso, a signé le 3 juin dernier le décret numéro 2016-176 portant remise de peine partielle ou totale à 89 délinquants dont les peines étaient supérieures ou égales à 36 mois.»

Ce même hebdomadaire aborde la page politique en se demandant : « Le dialogue en perspective au Congo est une nécessité ou est-ce un simple effet de mode ?

Faisant allusion au dialogue que réclame l’opposition, il déplore le fait que « d’un dialogue à un autre, le Congo non seulement bat tous les records en la matière mais aussi perd inutilement le temps (faisant allusion aux trois précédant dialogues que le pays a connus : à Ewo dans le département de la cuvette ouest, Dolisie dans le Niari et Sibiti dans celui de la Lékoumou ? »

« A cette allure », renchérit ce journal, « le Congo apparait comme un Etat spectacle décrit par Roger Gérard Schwartzenberg dans lequel les leaders politiques se transforment de manière permanente en acteurs
tout en se répartissant les grands rôles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils