home Congo, Politique Congo : victime des réseaux sociaux, Guy Mbouala se lâche

Congo : victime des réseaux sociaux, Guy Mbouala se lâche

Le président d’honneur de l’Amicale Internationale Nouvelle vision du Congo fait le buzz dans les réseaux sociaux au Congo. Certaines de ses photos le montrent dans des positions “obscures”. Guy Mbouala a été attaqué dans les milieux d’affaires. Mais, il n’entend pas baisser la garde. Il s’est expliqué et même soupçonne ses détracteurs d’être derrière ces “grossierétes” dont il est victime.  

La sortie de Guy Mbouala intervient quelques heures après avoir été “lynché” dans les réseaux sociaux. Le président d’honneur de l’Amicale Internationale
 Nouvelle vision est cité dans plusieurs affaires. Son image resté collée à ces photos sur lesquelles, il apparaît dans des positions inconfortables. Mais Guy Mabouala a réagi. Dans une interview, il explique “être menacé” de mort et que “des mécanismes” pour le “faire disparaitre” ont été installés au Congo.

“A cause de l’association dont je suis l’initiateur. Il y a des gens qui disent que ‘je veux diviser deux frères’ qui sont Denis Christel Sassou-Nguesso (Kiki) et Edgard Nguesso”, affirme-t-il, sans ambage.  Le président d’honneur de l’Amicale Internationale Nouvelle vision précise avoir fait son choix, qui est celui d’être au service de Christel “pour la conviction de ses ambitions”.  
Guy Mabouala rappelle qu’il y a 5 ans, il soutenait « Kiki » à Oyo (ville natale du président congolais, Denis Sassou Nguesso) pour “sa députation et cela ma couté très chère”. Pour lui , si quelqu’un à des ambitions politiques “qu’il les manifeste comme Denis Christel”. Refusant d’être un “semeur de division”, il met à son compte la réconciliation de Denis Christel avec Edgard Nguesso à Oyo.

Guy Mabouala estime que des gens ont remis de l’argent à des individus pour “salir  son nom”. “On ne me salit pas. Au contraire, ils m’ont fait du buzz sans se rendre compte, parce que leur photo montre bien que c’est un montage (…) pour essayer de me détruire”, avertit-il. Guy Mabouala soupçonne Edgar Nguesso d’être derrière ces attaques dont il est l’objet. Il tente d’expliquer pourquoi, il est leur cible. “Le problème que j’ai eu personnellement avec Edgard. Nous ne sommes pas des ennemis, mais mon problème est parti de ce que je suis allé à Oyo soutenir Denis Christel Sassou-N’guesso pour sa députation”, dit le président d’honneur de l’Amicale Internationale Nouvelle vision.

En ce qui concerne les chéques sans provision dont on lui reproche, Guy Mabouala se dédouane: “Tous les hommes d’affaire arrivent  souvent à ce point. En émettant un chèque, la banque peut te le retourner, te disant que les moyens que tu attendais ne sont pas encore disponibles ou en place. Un chèque sans provision n’est pas un vol”.

Sur son embrouille avec Edgard Nguesso, Guy Mabouala jette en touche:

“On parle de 250 millions de francs Cfa… Je suis une société, j’ai juste sollicité la garantie de Edgard comme  j’étais avec lui à l’époque parce que je n’ai pas les mêmes moyens que lui. Ça n’a jamais été lui qui m’a donné 230 millions, c’est faux ! Puisqu’il parle de la BGFI, tout le monde peut vérifier à cette banque. C’est un crédit que moi j’ai pris à la banque. Et, quand j’ai créé ma société ça n’a pas été une histoire de crédit, j’avais déjà mes engagements, tout a été déjà négocié en France. C’est ce qui justifie même les premiers matériels que j’ai ramenés de France pour l’ouverture de ma société. Edgard n’a fait que m’aider en se portant garant pour prendre le crédit”.

TAGS:
Photo du profil de Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils