Congo : vers un réseau hydroélectrique de 25.000 mégawatts

Denis Sassou N’guesso et Lui Zhenya

Le directeur de la société chinoise s’adressait samedi à la presse congolaise, au sortir d’une audience avec le chef de l’Etat, Denis Sassou N’guesso.

La société chinoise Global Energy interconnection development and Cooperation Organization projette de créer au Congo à l’horizon 2050, un réseau hydroélectrique de plus de 25.000 mégawatts (MW), a annoncé Lui Zhenya. 

Le directeur de la société chinoise s’adressait samedi à la presse congolaise, au sortir d’une audience avec le chef de l’Etat, Denis Sassou N’guesso.

« Je suis venu, a-t-il dit, présenter la nouvelle collection de l’Afrique, notamment au Congo en matière d’électricité qui projette de créer un réseau hydroélectrique de plus de 25.000 mégawatts dans votre pays qui pourront servir pour le réseau domestique et source de revenus par la vente à l’étranger ».

« Ce projet qui sera qui aura deux pôles d’implantation, d’abord sur le fleuve –Congo à Brazzaville et dans le département du Kouilou, pourra aussi servir au traitement des minerais de fer et de potasse au Congo », a ajouté le directeur de Global Energy.

« D’après les analyses de la société chinoise Global Energy, ce projet hydroélectrique, a-t-il indiqué, est un projet à long terme puisqu’il va s’étendre jusqu’ en 2050 et apportera des revenus complémentaires au budget de l’Etat Congolais a raison de plus 5milliards de dollars et va employer plus de sept mille travailleurs ».

Avec APA 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoElectricitéHydraulique

Related Articles

Congo – vente illégale d’eau: cinq personnes arrêtées par la Police

Rovela José, Fokouakamba Hermann, Toumi Ali, Djielé Stephane et Sacko, tous de nationalité  étrangère, ont été présentés à la presse, le15

Dévaluation du franc Cfa, pression impérialiste ou réalité économique?

Concernant la probable dévaluation du franc CFA-Cemac plusieurs questions se posent, il serait difficile d’apporter des réponses de façon parfaitement

Congo : Le pouvoir veut changer la Constitution mais exclut un «après Sassou en 2016»

Le Parti congolais du travail (PCT, au pouvoir) a manifesté le 31 décembre 2014 son intention de changer la Constitution

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils