Congo : vers la création d’un poste de porte-parole du président de la république?

Le président congolais Denis Sassou Nguesso

« Les enjeux sont tant énormes qu’il nous paraît urgent et opportun de créer un poste de porte-parole du Chef de l’Etat. », confie, sous couvert d’anonymat, un proche du président congolais Denis Sassou-Nguesso. 

Un vide qui, de l’avis des observateurs, devrait mettre fin à la cacophonie observée dans la communication au sommet de l’Etat. Laquelle n’est pour autant rien comparée à la propension d’un quarteron de personnes sans mandat ni ordre de mission à occuper le devant de la scène pour parler au nom de l’Etat. 

Ce qui a souvent donné lieu à certaines prises de positions contradictoires, parfois excessives, et même répétitives ayant entraîné un dysfonctionnement de la République. En temoigne, entre autres, le tango congolais auquel l’on a assisté dans la gestion du dossier de la crise du Pool.

En rapport avec la nouvelle constitution qui fait du premier ministre un Chef du gouvernement, il est souhaitable que le président de la République se choisisse un porte-parole. 

Deux anciens ministres dans les starting-blocks 

Les noms de deux anciens ministres de la communication circulent avec instance pour occuper ce poste. Selon certaines indiscrétions, il s’agit de Bienvenu Okiemi et de Alain Akouala. Encore faudrait-il que le Chef jette son dévolu sur l’un des deux.

Par Alphonse Ndongo

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
Alain AkoualaBienvenu OkiemiCongoSassou N'guesso

Related Articles

Crise financière : La Banque mondiale appelle le Congo à poursuivre les réformes économiques et financières

La représentante de la Banque Mondiale, Mme Korotoumou Ouattara a exhorté le gouvernement congolais à s’engager dans un ensemble cohérent

Congo : L’État recherche 21 milliards de FCFA pour les tables-bancs dans les écoles

Le ministre de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, M. Anatole Collinet Makosso a recommandé, le 21 mars à Brazzaville,

Congo : Une société d’origine suisse s’engage dans la production de biocarburants

Le gouvernement congolais a annoncé l’octroi d’une concession de 200.000 hectares de savane à la société ASJEBA DYB Congo, issue

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils