Congo : Vente des aliments à même le sol, conséquences sanitaires

Congo : Vente des aliments à même le sol, conséquences sanitaires

Au Congo-Brazzaville, la vente des denrées alimentaires à même le sol est une pratique courante dans les marchés et autres places publiques du pays.

Au Congo-Brazzaville, la vente des denrées alimentaires à même le sol est une pratique courante dans les marchés et autres places publiques du pays. Légumes, tomates, poissons, viandes, fruits… sont vendus à ciel ouvert, au grand mépris des règles élémentaires d’hygiène.

Chaque vendeur ou vendeuse étale sa marchandise sur un morceau de nappe sans faire grand cas de l’insalubrité ambiante.

La tendance dans ces marchés, même quand ils sont construits et couverts, est de voir les vendeurs abandonner les étals, pour vendre aux abords des voies de circulation, dans des conditions inappropriées. Ce, sous l’indifférence totale du comité du marché et d’autres autorités habilitées.

D’autres vendeurs en manque d’espace sont contraints de remblayer, après la pluie, des petites surfaces envahies de marres d’eau souillée, dégageant des odeurs nauséabondes pour s’offrir une place.

Nombreux sont ceux qui rejettent la responsabilité sur l’autorité municipale qui prélève des taxes sans pourtant songer à l’amélioration des conditions de travail.

Vendus dans ces conditions, ces aliments constituent un réel danger pour la santé publique. Car, l’environnement étant pollué, ces produits alimentaires sont totalement exposés aux microbes de tout genre.

La consommation de ces aliments est souvent source de nombreuses maladies. Les services d’hygiène publique et autres services habilités sont donc interpellés afin de mettre un terme à ce phénomène qui devient un véritable danger public.

En clair, l’assainissement des marchés au Congo devrait être l’une des principales priorités des Conseils départementaux et municipaux.

Germaine Mapanga

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.



Related Articles

Le Congo – Brazzaville se dote d’un centre de prise en charge des drépanocytaires

L’épouse du chef de l’État a accompli ce geste, le 6 mai, en présence de cinq premières dames d’Afrique, venues

Présidentielle au Congo: le spécimen du bulletin de vote présenté à la CNEI

Le préfet-directeur général des Affaires électorales, Antoine Evoundou, a présenté et remis, le 3 mars à Brazzaville, le nouveau bulletin

Pointe-Noire : près de 500 bouteilles de gaz de cuisine saisies par les services de commerce

Les services de la direction départementale de la concurrence et de la répression des fraudes commerciales de Pointe-Noire ont appréhendé,

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils