Congo : validation du Plan national de développement sanitaire 2018-2022

©DR

Le Plan national de développement sanitaire (PNDS) 2018-2022, couplé à la stratégie de la politique national de santé 2018-2030, a été validé, samedi à Brazzaville, au cours d’une cérémonie présidée par Premier ministre. 

Clément Mouamba, qui avait notamment à ses côtés le ministre de la Santé et de la Population, Jacqueline Lydia Mikolo, et la représente de l’OMS/Congo, Fatoumata Binta Tidiane Diallo, a fait l’éloge des deux documents, soulignant qu’ils garantissent « la mise en œuvre des objectifs de développement durable et de la couverture sanitaire universelle en vue d’améliorer la santé de la population congolaise ».

Aussi le premier ministre a-t-il invité « le gouvernement à s’approprier ces documents » qui sont une profonde analyse de la situation sanitaire du pays. »

« Ils doivent susciter un intérêt particulier pour tous les membres du gouvernement car la politique sanitaire du pays en dépend » dans la mesure où elle « est une réponse adéquate à la perception du président de la République qui fait de la santé un de ses crédos pour un Congo réellement émergent», a ajouté Clément Mouamba.

La représentante de l’Organisation mondiale de la santé au Congo (OMS/Congo), le Dr Fatoumata Binta Tidiane Diallo, a félicité le gouvernement congolais pour la validation de ces documents qui, a-t-elle estimé, vont faire « bouger les choses » en contribuant à la relance des soins de santé primaires et au renforcement des districts sanitaires.

Elle s’est réjouie de la validation de ces documents dont le processus d’élaboration a semblé long et fastidieux mais qui s’avère nécessaire au vu de la situation sanitaire du pays qui reste tributaire « de la persistance de la mortalité due aux maladies transmissibles (…), de la mortalité maternelle, néonatale et infanto- juvénile toujours préoccupante et d’une menace permanente des épidémies des urgences des catastrophes naturelles et anthropiques».

« Pour arriver à ces documents de stratégie, qui procèdent à une analyse sans complaisance des performances du système de santé et de l’état de santé de la population, il a fallu deux ans », a fait savoir la ministre de la Santé et de la Population, Jacqueline Lydia Mikolo, qui a profité de l’occasion pour remercier les partenaires au développement sanitaire du Congo.

Le Congo en est à son troisième Plan national de développement de la santé(PNDS).

Avec l’APA 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoSante

Related Articles

Congo: Le ministre Mabiala menace d’enfermer les clients qui refusent de rembourser leurs crédits

Tous les clients malveillants et véreux, ayant obtenu légalement des crédits dans les banques, mais qui disparaissent dans la nature,

L’opposition appelle une nouvelle fois le président Sassou à ne pas toucher à la Constitution

  L’opposition du Congo-Brazzaville appelle une nouvelle fois le président Denis Sassou-Nguesso à ne pas toucher à la Constitution. Les

Vingt cas décès à cause de la rougeole signalés au Congo – Brazzaville

Le ministre de la Santé et de la Population, François Ibovi, a alerté le 3 avril sur les 652 cas

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils