Congo – Upads : Kignoumbi Kia Mboungou et Clément Mouamba sanctionnés

Congo – Upads : Kignoumbi Kia Mboungou et Clément Mouamba sanctionnés

Kignoumbi Kia Mboungou et Clément Mouamba

Kignoumbi Kia Mboungou et Clément Mouamba

L’Union panafricaine pour la démocratie sociale (Upads) a suspendu, à titre conservatoire, Joseph Kignoumbi Kia Mboungou, Bilong Moungou et Clément Mouamba. Motif : avoir participé, contre l’avis du parti, aux consultations politiques initiées par le chef de l’État Denis Sassou N’Guesso.

Les sanctions contre ces trois personnalités ont été prononcées par le Bureau politique de l’Upads. Joseph Kignoumbi Kia Mboungou, Bilong Moungou et Clément Mouamba font partie des cadres de premier plan de l’Upads, parti de l’opposition congolaise.

Le parti leur reproche la violation des textes de base et le non-respect des décisions internes. En effet, « …Conformément aux articles 90, 93, 99 des statuts et 183, 184, 187 et 192 du règlement intérieur du parti pour motif grave suivant : participation aux consultations sur la vie de la nation et de l’État, initiées par la présidence de la République, en violation de la décision de refus d’y prendre part, décision prise après débat et à l’unanimité, le 22 mai 2015, en réunion du secrétariat national, élargie aux membres du bureau politique présents à Brazzaville » , a déclaré le secrétaire général chargé des fédérations, Emmanuel Boungouanza.

La suspension de Clément Mouamba, deuxième vice-président du comité d’honneur de l’Upads, intervient quarante et huit heures après celle du sénateur Ange Édouard Poungui, ancien Premier ministre, membre du bureau politique et du comité d’honneur. Quant aux deux autres membres du Bureau politique de l’Upads, Joseph Kignoumbi Kia Mboungou et Moungou Bilon, il leur a été également reproché un fait particulier : « l’appartenance à une formation politique autre que l’Upads dénommée « Chaine » ».

En rappel, les consultations politiques en cours initiées par le président Denis Sassou N’Guesso visent à recueillir les avis de toutes les forces vives de la nation congolaise sur l’avenir du pays, en attendant un possible dialogue national.

© Adiac-Congo


Tags assigned to this article:
CongoUPADS

1 comment

Write a comment
  1. mizonza mikountouala Edouard
    mizonza mikountouala Edouard 27 avril, 2016, 21:08

    j’aime vos commentaire et vos reportages

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils