Congo : une tentative d’évasion de prisonniers fait trois morts à Brazzaville

Congo : une tentative d’évasion de prisonniers fait trois morts à Brazzaville

Des tirs à l’arme automatique ont été entendus jeudi dans l’après-midi à Brazzaville, capitale de la République du Congo.

Selon des sources concordantes, un gendarme, un prisonnier et un passant auraient trouvé la mort, suite à une tentative d’évasion de prisonniers à la Maison d’arrêt centrale de Brazzaville.

D’après les premières informations recueillies sur place, un prisonnier a profité d’une récréation accordée à plusieurs d’entre eux vers 15 heures (heure locale) pour assommer d’un coup de pierre un gendarme commis à la garde des lieux, avant de s’emparer de son arme et se mettre à tirer à balles réelles.

Le mouvement a été aussitôt suivi par ses collègues qui auraient à leur tour pris des armes au poste de police puis tenter de libérer le reste des prisonniers. Les forces de sécurité sont intervenues très vite, mettant en déroute les insurgés dont un serait tué sur place et d’autres repris. Une troisième personne, un visiteur, affirment des témoins, aurait été tuée par une balle perdue.

La situation a été maîtrisée quelques instants après par les forces de l’ordre. Vers 16 heures, les forces de sécurité étaient visibles avec leurs engins devant la Maison d’arrêt. Non loin de là, au Palais de justice de Brazzaville, on annonçait une communication du procureur de la République en vue d’édifier l’opinion sur ce qui venait de se passer.

Dans une brève communication devant la presse ce soir, le procureur de la République près du tribunal de grande instance de Brazzaville, André Oko Gakala, a confirmé le bilan de trois morts, ajoutant que quatre autres personnes, dont trois parmi les prisonniers en cavale, étaient blessées.

La maison d’arrêt centrale de Brazzaville, construite pour accueillir 150 pensionnaires, est surpeuplée, avec plus de 800 prisonniers. Nombreux de ces détenus sont des militaires et ex-miliciens arrêtés lors de nombreuses opérations menées par la force publique courant cette année.

Avec Xinhua



No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils