Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Économie

Congo : une stratégie pour sauvegarder les éléphants

Le gouvernement congolais a ouvert le 20 février à Brazzaville, le processus de validation d’un Plan d’action national pour l’ivoire (PANI) et d’élaboration d’un Plan d’action national pour l’éléphant (PANE).

Le PANI vise la réduction, à l’horizon 2025, du braconnage des éléphants de forêt et du trafic illicite de l’ivoire. Par contre le PANE vise à développer un cadre de travail pour la protection des éléphants, basé sur des activités clés. Il s’attèlera aussi à rechercher et à aligner des sources de financement susceptibles d’assurer l’émergence du pays en tant que leader régional dans la mise en place de nouveaux modèles de conservation de cette espèce.

L’élaboration de ces plans répond aux engagements internationaux de la République du Congo, en sa qualité de pays partie à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction et membre de la Coalition pour l’éléphant d’Afrique, ainsi que de l’Initiative pour la protection de l’éléphant.

Il y a un siècle, la population d’éléphants d’Afrique était estimée à plus de 1,6 million de spécimens. Ce chiffre a connu un déclin selon une récente enquête.

Le Congo est cité parmi les onze pays composant la plaque tournante du commerce illicite de l’ivoire selon les 63ème, 64ème et 65ème réunions du Comité permanent et la 16ème Conférence des parties signataires de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES).

La ministre congolaise de l’Economie forestière et du Développement durable, Rosalie Matondo a rappelé à la communauté nationale que : « L’éléphant est un héritage que nous devons à notre tour léguer aux générations futures. L’éléphant peut générer des fonds qui peuvent profiter à l’Etat grâce au tourisme de vision. Au cours de la 17ème conférence des parties signataires de la CITES du 23 septembre au 5 octobre 2016 à Johannesburg, le Congo a soutenu l’initiative de destruction des stocks d’ivoires, la fermeture des marchés domestiques d’ivoire et a interdit le commerce des spécimens venants d’éléphants ».

Avec Xinhua

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils