Congo : Une situation humanitaire dramatique se profile à l’horizon dans le Pool

Congo : Une situation humanitaire dramatique se profile à l’horizon dans le Pool

Depuis que l’insécurité a éclaté dans le département du Pool, en raison des attaques armées des ninjas-nsiloulous, depuis qu’un mandat d’arrêt a été lancé contre leur leader, le pasteur Ntumi, et deux de ses complices, après l’attaque des quartiers Sud de Brazzaville, le 4 avril dernier.

Plusieurs villageois ont dû quitter leurs villages, en raison de l’insécurité causée par les bandits armés ninjas-nsiloulous et des opérations de la Force publique pour les traquer. De plus en plus de populations trouvent refuge à Brazzaville et dans les départements voisins du Pool, particulièrement la Bouenza, et aussi dans le Niari, le Kouilou et Pointe-Noire.

Mais, si le gouvernement a fait quelques gestes d’assistance humanitaire, à travers le Premier ministre, Clément Mouamba, à Kinkala, et la ministre en charge de l’action humanitaire, Mme Antoinette Dinga-Djondo, dans la localité précitée, à Mindouli, etc., beaucoup reste à faire, d’autant plus que le Pool demeure un théâtre d’opération militaire relative à l’exécution du mandat d’arrêt contre Ntumi.

Pendant ce temps, les ninjas-nsiloulous continuent de multiplier les actes d’insécurité, comme la destruction des ponts, le pillage et l’incendie de véhicules de commerçants desservant les localités du Pool, etc. Ce qui provoque un déplacement massif des populations des villages touchés. D’où la nécessité d’une assistance humanitaire plus accrue, pour soulager les populations contraintes de quitter leurs villages, pour trouver refuge ailleurs.

© LSA


Tags assigned to this article:
CongoPool

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils