Congo : Une rançon de 60 mille francs pour libérer des otages aux mains des ninjas-nsiloulou

Congo : Une rançon de 60 mille francs pour libérer des otages aux mains des ninjas-nsiloulou

Quatre villageois ont été enlevés par un groupe de quatre ninjas-nsiloulou bien armés, le vendredi 10 mars 2017, aux environs de 15h, à Ngounoukoutou, un village situé sur la route Kindamba/Mayama, dans le Département du Pool.

Ligotés comme des bêtes, ces paysans ont été pris en otage par leurs ravisseurs qui exigeaient une rançon d’un million de francs Cfa, baissée à 800 mille francs pour les libérer, autrement ils menaçaient de les exécuter. Dans le souci de sauver les leurs, les villageois  ont rapidement fait une collecte d’argent.

Les autochtones vivant dans ce village y ont participé eux aussi. Ce qui a permis de réunir une somme de 60 mille francs. C’est au prix d’âpres négociations que les ravisseurs ont finalement accepté cette somme et libéré les quatre otages.

Cette prise d’otage a créé l’insécurité sur la route entre Kindamba et Mayama. Déjà, la route Mindouli/Kindamba est désaffectée à cause des ninjas-nsiloulou qui écument les environs de la forêt de Bangou. Conséquence, la localité de Kindamba est coupée de la capitale et les paysans ne peuvent plus évacuer leurs productions, tout comme la localité n’est plus approvisionnée.

Confrontés à la famine, les ninjas-nsiloulou sont passés aux actes de banditisme consistant à voler les récoltes, la nourriture, à faire des braquages, couper les routes et à enlever les habitants, en exigeant des rançons pour les libérer.

(Source)


Tags assigned to this article:
Congoninjas-nsiloulou

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils