Congo : Une pluie diluvienne cause des inondations à Brazzaville

Une pluie diluvienne cause des inondations à Brazzaville

Une pluie d’une rare violence s’est abattue sur Brazzaville le mercredi 1er novembre 2017| Capture d’écran

Une pluie d’une rare violence s’est abattue sur Brazzaville le mercredi 1er novembre 2017, entraînant des inondations depuis les quartiers mal loties jusqu’à certaines zones résidentielles. Certaines personnes ont eu à patauger dans l’eau jusqu’au niveau des cuisses dans certaines ruelles de la ville capitale. A certains niveaux, ce sont les caniveaux qui, bouchés ou simplement plein à ras bord, renvoyaient leur eaux torrentielles sur les routes avec une forte célérité.

Des maisons, pourtant bien loties et donc situées en zone aménagée, n’ont pas échappé à ce déchaînement de la nature.

Une dame et son conjoint qui habitent une maison d’un haut standing dans le 6e arrondissement de Brazzaville par exemple ont été surpris avec leur maisonnée de l’invasion, par les eaux, de toutes les pièces de la maison en quelques secondes. Sur le coup, la dame qui suivait un programme d’une chaîne de télévision, s’est jetée à l’extérieur, sous les gouttes d’eau d’une intensité de gravillon, pour comprendre ce qui se passait. Chose incroyable et impensable pour cette famille jusqu’alors.

Elle constatera que le niveau d’eau à l’extérieur atteignait ses tibias et que l’orientation habituelle des écoulements avait été renversée. Raison pour laquelle, sa maison comme toutes celles du voisinage ont été inondées.

En regardant seulement le cas de Talangaï, de nombreuses familles vont perdre beaucoup de biens, et dormir les pieds dans l’eau, au regard de la montée des eaux qui a atteint les 1,5 m à certains endroits. Même les coins où l’on se sentait à l’abri de l’inondation ont tôt fait d’être envahis, pour peu que la pluie dure plus d’une heure et avec intensité.

Plusieurs habitations étaient englouties par les eaux, empêchant ainsi de nombreux brazzavillois de sortir de leur maison. Pour les plus téméraires, c’est munis soit de radeau de fortune, soit de bouée de sauvetage qu’ils se sont aventurés sur les eaux troubles qui s’étaient formées autour des habitations.

Depuis des années, les gouvernements qui se sont succédés, sont informés de la situation, sans que des mesures adéquates soient prises pour y faire face, et mettre un terme à ces inondations répétitives.

A chaque pluie diluvienne à Brazzaville, les populations vivent le même calvaire. Il serait judicieux pour les autorités de procéder à l’aménagement des caniveaux et bassins versants dans les zones connues, pour faciliter la circulation des eaux en haute saison de pluie.

Germaine Mapanga
Avec lesechos

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
BrazzavilleCongoinondationspluie

Related Articles

Congo – Tourisme et prostitution : Levée de voile sur les Cataractes du Djoué

Un site que les Brazzavillois fréquentent notamment les week-ends. « Les Cataractes » sont réputés pour le calme qui y règne, leur

Congo : la CADD dénonce l’attaque du cortège d’André Okombi Salissa

Le bureau exécutif de la Convention pour l’action, la démocratie, et le développement (CADD) a confirmé l’information tout en dénonçant

Congo: des Italiens à la recherche d’opportunités d’affaires

Une délégation d’hommes d’affaires italiens conduite par Carlo Calenda, le vice-ministre chargé du développement économique est arrivée le week-end à

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils