Congo : Une opération de police destinée à l’arrestation du pasteur Ntumi dans le Pool

Congo : Une opération de police destinée à l’arrestation du pasteur Ntumi dans le Pool

L'ex-chef rebelle congolais, Frédéric Bintsamou, alias Pasteur Ntumi|DR

L’ex-chef rebelle congolais, Frédéric Bintsamou, alias Pasteur Ntumi|DR

De source officielle, l’armée exécute, dans le département du Pool,  une «opération de police» destinée à l’arrestation du pasteur Ntumi, dont les adeptes seraient impliqués dans l’attaque des quartiers Sud de Brazzaville, lundi 4 avril dernier. Cette opération va se poursuivre jusqu’à ce que les personnes soupçonnées dans ces attaques soient interpellées. Ainsi, des hélicoptères de l’armée survolent, de temps à autre, la capitale congolaise, depuis mardi 5 avril, pour bombarder les sites du pasteur Ntumi, à Soumouna (District de Kinkala), Loukouangou, près de Mayama, Loukouo, etc. Des blindés militaires ont été aussi vus sur la route nationale n°1, notamment le tronçon Brazzaville-Kinkala. Les bombardements ont repris, mercredi 6 avril et selon R.f.i (Radio France internationale), c’est la localité de Vindza, dont le député est le ministre Aimé Emmanuel Yoka, qui a été la cible des assauts des hélicoptères militaires. Ce qui a provoqué une grande panique au sein de la population et une bonne partie des habitants auraient fui dans les villages environnants ou dans la forêt. Selon un témoin contacté sur place, une école publique, confondue à un site appartenant au pasteur Ntoumi, a été touchée.


Tags assigned to this article:
arrestationCongoPasteur NtumiPool

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils