Congo : Une intervention de la police se termine par des rafales d’arme à Sibiti

Les policiers congolais

Des coups de feu ont retenti devant un commissariat de police, lundi 21 mai dernier à Sibiti (Chef-lieu du département de la Lékoumou). 

Des élèves du lycée d’enseignement général Augustin Poignet protestaient contre l’arrestation d’un camarade de la classe de Seconde livré à la police par un enseignant, pour avoir perturbé son cours et provoqué une bagarre avec un autre élève de la même classe.

 Il avait fracassé la mâchoire de ce dernier à l’aide de morceaux de brique en ciment. La police a mis la main sur l’agresseur et l’a conduit au commissariat, où ces amis ont formé un attroupement pour exiger sa libération.

 Les policiers, sur ordre de leur chef, ont tout simplement tiré des rafales pour les disperser. Il n’y a pas eu de victimes.


Tags assigned to this article:
CongoLékoumouSibiti

Related Articles

Congo – Procès Mokoko : l’épouse du Général Jean-Marie Michel Mokoko sort de son silence et dénonce

C’est par une longue lettre argumentée que madame Mokoko a décidé de sortir du silence et dénoncer et exiger «

Aéroport de Brazzaville: les coûts aéroportuaires et la qualité des services décriés

En termes d’infrastructures, c’est le plus important aéroport de la zone d’Afrique centrale. Un peu plus 1 million de passagers

Congo : Thierry Moungalla répond aux accusations d’Amnesty et du Mgr Portella

Le ministre congolais de la Communication, Thierry Moungalla a réagi mardi aux accusations d’Amnesty International au sujet des frappes aériennes

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils