Congo: Une dette publique de 9,14 milliards de dollars plombe l’économie nationale

Franc CFA

@DR

Avec une dette publique contractée et/ou garantie par l’Etat d’environ 9,14 milliards de dollars (5,329 milliards de F CFA) équivalente à 110% du PIB, la République du Congo fait face à des déséquilibres macroéconomiques importants, a annoncé, mercredi, une équipe du Fonds monétaire international (FMI) qui vient de terminer une mission de 10 jours dans la capitale de ce pays, Brazzaville.

« L’activité économique se dégrade et les dépôts du gouvernement diminuent. Dans ce contexte, le gouvernement a accumulé des arriérés extérieurs et intérieurs, malgré un ajustement budgétaire significatif », a déclaré, dans un communiqué, le chef de cette mission, M. Abdoul Aziz Wane.

D’après cet officiel, les chiffres de la dette se basent sur les informations fournies par les autorités congolaises à la fin du mois de juillet 2017. Ils ne tiennent pas compte des dettes litigieuses, ni des arriérés antérieurs accumulés depuis 2014.

La mission du FMI s’est rendue à Brazzaville pour recueillir des informations, réévaluer la dette du pays, discuter de la gestion de la trésorerie avec les autorités et procéder à une évaluation pour une étude de diagnostic des questions de gouvernance.

« L’équipe du FMI s’est félicitée de l’engagement des autorités à effectuer une étude de diagnostic sur la gouvernance avec l’appui du Fonds, afin d’identifier les mesures visibles et crédibles pour améliorer la gouvernance et lutter contre la corruption », a déclaré M. Wane.

« La Mission a pris note de l’intention des autorités d’améliorer la gouvernance des entreprises publiques, y compris les sociétés pétrolières. Elle les a encouragés à renforcer l’intégrité du budget et les procédures de gestion de la trésorerie et à prioriser les dépenses pour éviter l’accumulation d’arriérés », a-t-il ajouté.

Les conclusions de la mission vont permettre d’orienter la mise en place d’un éventuel programme appuyé par le FMI pour rétablir la stabilité macroéconomique et promouvoir une croissance soutenue et inclusive, a indiqué le communiqué, en se félicitant de l’engagement des autorités congolaises à prendre des mesures pour rétablir la stabilité à moyen terme avec le soutien de leurs conseillers financiers et juridiques.

Avec PANA

 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
Congodetteéconomie

Related Articles

Le Congo obtient un prêt de 137 millions d’euros pour des projets dans les secteurs de l’énergie et de l’aménagement

Le gouvernement français vient d’accorder un prêt de 137 millions d’euros destinés aux secteurs de l’énergie et de l’aménagement urbain

Congo : la production pétrolière devrait atteindre 131 millions de barils en 2019

La République du Congo attend pour cette nouvelle année 2019 une production pétrolière de 131,983 millions de barils, contre 117

La CEMAC adopte de nouveaux actes forts pour sortir de la crise

La session extraordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils