Congo : une cité internationale des affaires sera érigée à Brazzaville

Congo : une cité internationale des affaires sera érigée à Brazzaville

Vue du centre-ville de Brazzaville. Wikimedi

Vue du centre-ville de Brazzaville. Wikimedi

Une cité internationale des affaires comprenant des hôtels, un centre commercial, un centre international de conférence ainsi que des bâtiments administratifs sera construite prochainement à Brazzaville, a-t-on appris de source gouvernementale.

Le projet de construction de cette cité résulte d’un contrat conclu entre l’état congolais et une société turque pour un cout total de plus de 312 milliards F CFA, soit environ de 520 millions de dollars.

Une grande partie de cette enveloppe (115 milliards F CFA) a été acquis grâce au prêt accordé par Turc Exim bank, une banque turque à l’état congolais qui va apporter plus de 93 milliards F CFA tandis que les financements privés pourront contribuer à hauteur de plus de 103 milliards F CFA.

Réalisée en deux phases distinctes, la première phase de cette cité déjà en cours d’exécution est destinée à la construction d’un centre de conférence et d’un hôtel de haut standing à Kintélé, une banlieue nord de la capitale congolaise.

Au centre ville de Brazzaville, il sera cependant construit un centre commercial, un autre hôtel quatre étoiles ainsi qu’un immeuble administratif devant abriter le ministère des finances, du budget et du portefeuille public.

La seconde étape de ce projet prévoit par contre l’érection d’une cité gouvernementale comprenant sept immeubles administratifs et un autre immeuble parking multi nivéaux au centre ville de la capitale congolaise.

Selon le ministère de la Construction, de l’Urbanisme et de l’Habitat, environ 21 milliards F CFA ont été déjà injectés dans la première phase de ce projet qui est déjà exécuté à 35%.

 


Tags assigned to this article:
Brazzavillecité internationaleCongo

1 comment

Write a comment
  1. JDM
    JDM 6 juillet, 2016, 02:08

    Quelle bande d’abrutis? La cité internationale est -elle une priorité dans la situation actuelle du Congo? Cela ne m’étonne pas du tout lorsque l’incapable Mouamba a besoin de plus de 40 conseillés pour faire son travail, nous savons tous les résultats du travail de ce petit ministre : faillite.

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils