home Congo Congo : un train de marchandises incendié à Kinkembo, plusieurs morts

Congo : un train de marchandises incendié à Kinkembo, plusieurs morts

De source proche du Chemin de fer Congo-Océan, des ex-ninjas ont attaqué puis mis le feu, le vendredi 30 septembre, à un train de marchandises à Kinkembo, dans le département du Pool, faisant plusieurs victimes.

Des témoins indiquent que tout le fret est parti en fumées. Cette attaque survient après une série d’autres enregistrées depuis plusieurs jours contre les objectifs militaires et civils.  Près d’une dizaine de personnes seraient tuées parmi lesquelles des militaires, des policiers, des gendarmes et un conducteur de train.

Le 29 septembre, une mission de la police, à laquelle s’étaient joints des journalistes, avait pu constater les dégâts des expéditions meurtrières menées par les ex-ninjas contre des militaires et des civils dans plusieurs localités du Pool.

D’abord épisodiques, ces attaques deviennent régulières, presque planifiées, alors que la force publique poursuit la traque de l’ancien chef rebelle Frédéric Bintsamou, alias pasteur Ntoumi, de qui dépendent les hommes qui sèment la mort et la désolation dans le département du Pool. Sous le coup d’un mandat d’arrêt avec deux de ses proches, Ntoumi est toujours en fuite, signale-t-on.

Depuis la tentative de prise d’assaut de Brazzaville qu’ils avaient conduite dans la nuit du 3 au 4 avril dans les quartiers sud de la capitale, la police a noté plus d’une soixantaine d’incursions d’ex-ninjas dans le Pool. Elles se traduisent par des viols, des vols, des braquages, l’attaque des véhicules de transport de marchandises et de passagers et le mouvement des populations. La situation devient grave qu’il importe que le gouvernement mette tout en œuvre pour en sortir, avant qu’elle ne déborde et ne devienne ingérable.

One thought on “Congo : un train de marchandises incendié à Kinkembo, plusieurs morts

  1. Ces attaques dans le Pool deviennent reccurentes, et l’on ne comprend toujours pas pourquoi elles n’arrivent qu’à l’approche de la rentrée scolaire. A mon avis, la situation du Pool est une équation à double inconnue. En faisant une lecture objective de ce qui se passe sur le terrain , l’impression qui se dégage est que le Pool est devenu un fonds de commerce où Ntoumi doit bénéfier des appuis quelconques pour que des subventions puissent chaque fois sortir du tresor public pour l’ntretetien de troupes sur le terrain. Le ministre Andelly, Bic rouge, pour mettre fin à cette folie, à son époque, n’avait bloqué que les subventions et la guerre s’est terminée sd’elle-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils