Congo : Un soldat vole un cochon dans un parc à Dolisie

Un soldat vole un cochon dans un parc à Dolisie

Image d’illustration

L’acte n’est tout simplement pas rassurant. L’on a du mal à admettre qu’un militaire congolais, en ces moments difficiles où le pays se bat pour remettre l’ascenseur social en marche, commette pareil forfait. De quoi saper le moral de toute une armée.

Dans la nuit du 08 au 09 novembre 2017, aux environs de 3 heures du matin, le caporal-chef Laire Cedric Ndengué a été arrêté par une patrouille des policiers de Dolisie dans le département du Niari (sud). Il venait de commettre un vol d’un cochon dans un parc privé.

Les policiers qui ont réussi à mettre le grappin sur Laire Cedric Ndengué étaient surpris de constater qu’il s’agissait d’un militaire.

Le présumé voleur a été conduit au commissariat central de Police de Dolisie pour ouvrir une enquête approfondie afin de connaître les véritables motivations du maraudeur.

Le cochon dérobé, bien ligoté, a été remis au propriétaire abasourdi.

On rappelle que mercredi dernier, à 8h45, le commissariat de police de Dolisie a été informé qu’un cambriolage a eu lieu à la résidence principale du vice maire de la capitale départementale du Niari.

Deux patrouilles ont alors été dépêchées sur les lieux. A leur arrivée, les policiers ont interpellé Guy Tchikoma, caporal-chef du 245ème bataillon de Moulendé.

Un autre caporal, Franck Mbé a pris la poudre d’escampette.

Placé en garde à vue, le soldat aura à répondre de ses actes devant le tribunal de Dolisie.

Germaine Mapanga
Les Echos du Congo Brazzaville

 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
cochonCongoDolisiesoldat vole

Related Articles

Congo : Une intervention de la police se termine par des rafales d’arme à Sibiti

Des coups de feu ont retenti devant un commissariat de police, lundi 21 mai dernier à Sibiti (Chef-lieu du département

Congo – Commerce informel : L’ingéniosité comme argument de vente

« Entrer dans la peau du personnage », telle est l’astuce utilisée par ce vendeur ambulant de produits cosmétiques au

Fin de la mission du FMI à Brazzaville : Place à « l’audit sur la gouvernance et la corruption »

Comme lors de sa première mission du mois d’octobre dernier, la mission du Fonds, qui a séjourné au Congo du

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils