home Brazzaville, Congo Congo : un scandale sexuel a-t-il emporté un officiel ?

Congo : un scandale sexuel a-t-il emporté un officiel ?

Vue du centre-ville de Brazzaville|DR
Vue du centre-ville de Brazzaville|DR

On a posté, sur les réseaux sociaux, un texte qu’on attribue à Claudia Yoka, directrice de la communication et de la coopération avant le changement de gouvernement, qui a conduit à la nomination de Carel Motom Mamoni, à la tête dudit département ministériel. Selon ce texte, Claudia Yoka a démissionné de son poste pour des raisons de morale, liées à l’exhibitionnisme sexuel de son actuel locataire. «Mes chers amis de la  culture, je n’ai pas souvent eu l’occasion de vous dire à quel point vous avez été précieux dans ma quête de donner à la culture de mon pays, une force sur la scène internationale… Le nouveau ministre de la Culture du Congo ne fait pas l’unanimité et je conçois très mal de me placer sous la responsabilité d’un pornographe! Je vous écris donc pour vous faire savoir que j’ai démissionné de mon poste de Directrice de la communication et de la coopération du Ministère de la culture d’hier… La passation de service ayant eu lieu ce matin (Ndlr: vendredi 6 mai 2016), je ferai, dans les jours qui suivent, une déclaration, pour suspendre mes activités culturelles au Congo, jusqu’au départ dudit ministre…», lit-on. L’intéressé n’a ni confirmé, ni infirmé, officiellement, l’acte dont elle serait l’auteur.

TAGS:
Photo du profil de Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils