Congo : un projet de l’UE cible 105 mille étudiants et chercheurs africains

L’ambassadeur de l’Union européenne(UE) au Congo, Raul Mateus Paula

L’ambassadeur de l’Union européenne(UE) au Congo, Raul Mateus Paula

L’ambassadeur de l’Union européenne(UE) au Congo, Raul Mateus Paula, a annoncé, lundi à Brazzaville, que programme des bourses d’études de son institution dénommé « Erasmus plus » va bénéficier à 105 mille étudiants et chercheurs africains d’ici à 2027. 

« En 2019, l’UE a investi 17,6 millions d’euros supplémentaires pour permettre à plus de 8 500 étudiants et universitaires africains nouvellement sélectionnée de participer à +Erasmus plus+. C’est pourquoi, d’ici à 2027, nous voulons toucher 105 mille étudiants et chercheurs africains », a indiqué le diplomate européen.

Il s’exprimait lors des premières journées portes ouvertes sur +Erasmus plus+, en présence du ministre congolais de l’Enseignement supérieur, Bruno Jean Richard Itoua.

Le ministre congolais de l’Enseignement supérieur, Bruno Jean Richard Itoua a salué la tenue de ces premières journées portes ouvertes sur +Erasmus plus+ pour, dit-il, permettre aux étudiants congolais de s’imprégner de ce programme. « Aujourd’hui, a dit M. Itoua, le Congo veut un système éducatif qui doit devenir le premier levier de développement du pays car, notre ambition c’est de se développer ».

Avec APA 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoCoopérationRaul Mateus PaulaUE

Related Articles

Au Congo-Brazzaville, la deuxième région économique sort de son enclavement

Des champs de café, de cacao et des palmeraies à l’abandon. Le diamant, l’or et le fer restés enfouis dans

Parfait Kolélas : «On ne peut pas rejeter d’un coup la Constitution qui a servi pendant 14 ans»

L’ancien ministre congolais, Parfait Kolélas assigné à résidence pour avoir décidé de s’opposer au changement de constitution au Congo Brazzaville,

Congo -Trafic des fréquences : Thierry Lézin Moungalla se dit victime d’une « campagne de calomnie »

Quelques journaux et sites web auraient accusé le ministre des Postes et télécommunications d’entretenir un réseau mafieux de trafic de

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils