Congo : un jeune homme meurt calciné à Dolisie

Congo : un jeune homme meurt calciné à Dolisie

Image d’archive|Quartier Bakongo - Eglise de la mission évangélique de Dolisie|DR

Image d’archive|Quartier Bakongo – Eglise de la mission évangélique de Dolisie|DR

Un jeune homme de 23 ans a été retrouvé mort calciné dans la rue du Caire, au quartier Bacongo à Dolisie dans une maison abandonnée.

Selon sa mère venue en pleurant sur les lieux, la victime s’appelait Aisance Bassakinina et ne jouissait pas d’une parfaite santé mentale. Il a souffert par le passé des troubles de comportement qui auraient été traités, mais l’amélioration n’a été que de courte durée. Il exerçait de temps en temps comme commerçant et faisait aussi des commissions aux vendeurs du marché de Dolisie moyennant des modiques sommes d’argent pour survivre.

Aisance Bassakinina avait déserté la maison familiale pendant près de trois ans   pour vivre avec ses amis.

Selon le témoignage du chef de quartier Bacongo, le jeune homme était par ailleurs drogué, il squattait depuis près de quatre ans cette maison comprenant une chambre et un salon et dont le propriétaire réside à Pointe-Noire.

 Aisance avait transformé sa maison en dépotoir de tout objet qu’il ramassait. Il agressait même le chef de bloc lorsqu’il tentait d’entretenir la parcelle, en y plantant le tabac. Toute tentative de le déloger, même avec l’appui de la force publique, n’avait jamais abouti.  Le jeune homme reprenait toujours possession des lieux et devenait de plus en plus un danger dans le quartier, au point où personne n’osait plus s’y approcher.

L’incendie qui a emporté le jeune Aisance Bassakinina s’est déclaré autour de 23 heures et ce, jusqu’au matin. Ce sont les voisins qui ont découvert sous les débris et cendres, le corps bien calciné et noirci du jeune homme.

La police de la localité est arrivée sur les lieux pour faire le constat avant l’inhumation de la victime le même jour.

ACI



No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils